Dramaturgie / jazz. Le théâtre de Suzan-Lori Parks ˸ poétique et expérience créatrice

par Raphaëlle Tchamitchian

Thèse de doctorat en Études théâtrales

Sous la direction de Sylvie Chalaye et de Brent Hayes Edwards.

Soutenue le 25-11-2019

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts et médias (Paris) , en partenariat avec Scènes Francophones et Écritures de l’Altérité (Paris) (équipe de recherche) et de Institut de recherches en études théâtrales (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse en Études Théâtrales vise à théoriser la tension « dramaturgie / jazz » à travers l’œuvre de l’autrice dramatique africaine américaine Suzan-Lori Parks. Née en 1963, Suzan-Lori Parks est aussi célèbre aux États-Unis qu’elle est inconnue en France. Traversé par la mémoire de l’esclavage et de la traite négrière, son théâtre dé(re)configure l’Histoire pour inverser le point de vue dominant, fabriquer un nouveau récit et apporter réparation aux vivants et aux morts. Aborder son écriture au prisme du jazz, c’est inclure dans l’espace de la réflexion la « double conscience » constitutive de sa poétique, et les enjeux anthropologiques, historiques et politiques qui y sont associés.Dans son théâtre, le jazz n’est pas seulement une présence musicale, mais une vision du monde, un complexe de conduites poétiques et une présence organique qui met l’écriture en mouvement de l’intérieur. De cette présence/absence paradoxale émerge non pas un modèle mais un ensemble de lignes de fuite. Instruites par le jazz, la liquidité et la fugitivité apparaissent comme les éléments clefs d’une poétique de la variabilité. Cette poétique est tributaire de l’expérience créatrice de l’autrice, laquelle donne en retour naissance à une expérience créatrice chez le spectateur. In fine, il s’agit de comprendre la manière dont le jazz affecte le théâtre au point de produire un autre type de théâtre.

  • Titre traduit

    Drama / jazz. The theatre of Suzan-Lori Parks ˸ poetics and creative experience


  • Résumé

    This dissertation in Theatre Studies aims to theorize the tension between “drama / jazz” through the works of African American playwright Suzan-Lori Parks. Born in 1963, Suzan- Lori Parks is as famous in the United States as she is little known in France. Informed by the memory of slavery and the African slave trade, her theatre dis(re)members History to reverse the dominant discourse, make a new story and provide reparation to the living and the dead. By approaching her writing through jazz, we take into account the “double consciousness” that is constitutive of her poetics, and the anthropological, historical and political issues it raises. In her theatre, jazz is not only a form of music, but also a way of looking at the world, a cluster of poetic conduits and an organic presence that sets the writing in motion from within. From this paradoxical presence/absence what emerges is not a model but instead a group of converging lines of flight. Liquidity and fugitivity appear to be key jazz-shaped elements of a poetics of mutability. This poetics is linked to the creative experience of the playwright, which in turn gives birth to a creative experience for the spectator during performance. In short, the task is to understand the ways jazz affects theatre to the point of producing a new kind of theatre.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.