Poésie et synesthésie dans l'oeuvre de Charles Baudelaire ˸ une poétique de la totalité entre imagination sensible et savoir

par Florelle Isal

Thèse de doctorat en Langue, littérature et civilisation française

Sous la direction de Henri Scepi et de Mireille Calle-Gruber.

Le président du jury était Paolo Tortonese.

Le jury était composé de Henri Scepi, Mireille Calle-Gruber, Paolo Tortonese, André Guyaux, Philippe Ortel, Jean-Nicolas Illouz.

Les rapporteurs étaient André Guyaux, Philippe Ortel.


  • Résumé

    La présente étude se propose d’éclairer la signification des Correspondances baudelairiennes selon une méthode qui associe une lecture attentive à l’inscription du sensible dans les textes et une approche inter-disciplinaire. Le vers : « Les parfums, les couleurs et les sons se répondent », doit être réinterprété au regard de l’ensemble de l’œuvre de Baudelaire. Existe-t-il une doctrine des Correspondances qui relèverait d’un principe invariable ou faut-il davantage parler de crise de l’analogie en ce sens que Baudelaire penserait avoir atteint les limites de ce mode d’expression ? La mobilité des Correspondances pose la question de l’unité du monde, principe fondateur de l’analogie universelle. Après une étude généalogique mettant en lumière le projet de configuration du monde propre aux principaux paradigmes analogiques depuis l’Antiquité jusqu’au romantisme, l’analyse de poèmes des Fleurs du Mal révèle le désir de représenter le monde dans sa totalité selon cet héritage. Mais l’idéalisme baudelairien n’étant pas compatible avec la société industrielle et positiviste du Second Empire, Baudelaire, particulièrement dans le Spleen de Paris, recompose l’unité en tissant de nouvelles relations entre l’homme et le monde qui subliment ainsi la modernité. Les synesthésies apparaissent alors comme une « science du sentir » efficiente grâce au travail de l’imagination. Cette « reine des facultés » comble les vides laissés par la science et rend littéralement sensible la réalité entrevue grâce aux images suggestives qui entrainent le lecteur dans une ivresse lyrique hybride. Il convient enfin de proposer une herméneutique du geste créateur baudelairien interrogeant la fonction épistémologique d’une poésie des sens. Ainsi, cette thèse vise à mettre en évidence l’existence d’une écriture synesthésique non seulement destinée à émouvoir, mais aussi capable d’être un outil efficace de connaissance du monde et de soi. L’accès au savoir se crée chez le poète par un voyage rétrospectif mais surtout par fertilisations de temporalités croisées. Les synesthésies participent ainsi à la création d’une écriture nomade qui épouse les accidents du présent de la vie dans toute son énergie.

  • Titre traduit

    Poetry and Synesthesia in the work of Charles Baudelaire ˸ the poetics of totality between sensorial imagination and knowledge


  • Résumé

    The present study proposes to shed light upon the meaning of Baudelaire’s Correspondances using a method that incorporates a close reading of passages involving the senses in the text and a cross-disciplinary approach. Our objective is to reinterpret the verse “Colors, sounds and perfumes respond as one” using the entirety of Baudelaire’s works. Does there exist a doctrine of Correspondances that would acts as an unvarying principle or is it preferable to see the question in terms of the crisis of analogy, with Baudelaire having attained the limits of this mode of expression? The mobility of the Correspondances invites us to question ourselves about the unity of the world, founding principle of the universal analogy. After a genealogical study highlighting the configuration of the world innate to the principal analogical paradigms from Antiquity to Romanticism, an analysis of Les Fleurs du Mal reveals the aspiration to portray the world in its totality in this tradition. However, as Baudelairean idealism is not compatible with industrial and positivist France of the Second Empire, Baudelaire, particularly in Spleen de Paris, attempts to recreate unity by weaving a web of new relations that are possible between humans and the world, thus beautifying modernity. Synesthesias thus appear as a “science of the senses” made efficient by the imagination. This “queen of faculties” fills the holes left by science and makes glimpses of reality literally perceptible thanks to evocative imagery that lead the reader into a hybridized lyrical euphoria. Finally, we sketch a hermeneutics of the Baudelairean creative act that examines the epistemological function of a poetry of the senses. As such, this thesis aims to highlight the existence of a synesthetic writing not only intended to move the reader, but also to be a tool that can be used to understand the world and one’s self. The poet’s access to knowledge is created by a retrospective voyage but also especially by alternating temporalities rich in meaning. Synesthesias thus allow for the creation of a nomadic writing that vigorously enters into and embraces the accidents of the present and of life.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.