Dynamique des conditions de production, une espérience entre forme et oeuvre : négociation et résolution de certains écarts de la pratique artistique

par Sébastien Montéro

Thèse de doctorat en Arts et sciences de l'art. Arts plastiques

Sous la direction de Bernard Guelton.

Soutenue le 09-12-2019

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Arts plastiques, esthétique et sciences de l'art (Paris) , en partenariat avec Institut ACTE (Paris) (équipe de recherche) et de Institut ACTE (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Anolga Rodionoff.

Le jury était composé de Bernard Guelton, Stéphanie Cherpin, Stéphanie Airaud, Carine Klonowski, Patrick Nardin.


  • Résumé

    DELTA TOTAL est une structure composée d’étudiants en école d’art, d’artistes et d’enseignants. Cet ensemble est conçu et activé comme un dispositif d’expérimentation dynamique de conditions de production artistique hors atelier selon les environnements et les contextes rencontrés. Au cours d’une série d’expériences menées depuis 2013, différentes situations sont expérimentées comme pratique du passage des « formes » aux « œuvres ». La forme est envisagée comme négociation des écarts entre la production et l’exposition, ce qu’on peut faire dans cette distance selon les problèmes qu’elle implique. L’œuvre se caractérise comme résolution de cette négociation, autrement dit, ce qui est finalement montré ou retenu. Cette pratique d’une dynamique des conditions de production, entre négociation et résolution, production et monstration, s’appuie sur les situations vécues et les circonstances rencontrées par le groupe. Les situations et les circonstances rencontrées produisent trois rapports, spatiaux comme dynamiques, à l'exposition : l’expérience de l’exposition comme destination, l’exposition comme lieu unique de l’expérience, l’expérience sans exposition. Ces trois rapports avec l’exposition distribuent différemment les écarts suivants : 1) écart entre ce que l’on fait et ce que l’on montre (économie des formes) ; 2) écart entre l’art et la vie (confrontation de l’œuvre à faire et de l’expérience à vivre) ; 3) écart entre les variations des terrains investis. Cette distribution des écarts déploie le terrain d’une problématique quant aux correspondances possibles entre formes de monstration et formes de production. Ainsi les formes sont pensées comme réalisations de certaines conditions, et l’œuvre comme résolution des problèmes posés par ces conditions entre deux moments de la pratique.

  • Titre traduit

    Dynamic conditions of production, an experience between form and artwork : negotiation and resolution of certain differences in artistic practice


  • Résumé

    DELTA TOTAL is a structure composed of art school students, artists and teachers. This group is conceived of implemented as a dynamic experimentation system for conditions of artistic production outside the workshop, depending on the environments and contexts in which it is carried out. In a series of experiments conducted since 2013, different situations have been exeperimented as a practice in the transition from "form" to "works".The form is considered as a negociation of a gaps between production and exposure, which can be done within this distance according to the problems it implies. The work is characterized as a resolution of this negotiation, in other words, what is finally shown or retained. This practice of a dynamic of production conditions, between negotiation and resolution, production and demonstration, is based on the situation experienced and the circumstances encountered by the group.The situations and circumstances encountered produced three relationships, both spatial and dynamic, to the exhibition: the experience of the exhibition as a destination, the exhibition as a only place of the experience, the experience whithout exposure. These three relationships with the exhibition distribute the following gaps differently: 1) gap between what is done and what is shown (economy of forms); 2) gap between art and life (confrontation of the work to be done and the experience to be lived); 3) gap between the variations of the lands invested. This distribution of differences raises a problem as to the possible correspondences between forms and demonstration of forms of production. Thus the forms are thought of as the realization of certain conditions, and the work as a solution of the problems posed by these condition between two moments of the practice .


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.