La construction régionale en Asie du Sud-Est : l'Indonésie et la coopération régionale sud-est asiatique (1961-1987)

par Muhammad Yusra

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Hugues Tertrais.

Le président du jury était Delphine Allès.

Le jury était composé de Hugues Tertrais, Christina Jialin Wu.

Les rapporteurs étaient Manuelle Franck, Pierre Journoud.


  • Résumé

    Bien qu’il n’ait jamais connu de longues guerres entre pays comme en Europe. Mais la coopération régionale en Asie du Sud-Est n’est pas non-plus une chose facile à réaliser. La plupart des pays de cette région ont été colonisés par plusieurs pays européens depuis le début du dix-septième siècle jusqu’au milieu du vingtième siècle. Pourtant, la colonisation fut le principal obstacle à l’interaction et à la coopération entre les pays d’Asie du Sud-Est. Par conséquent, au début, un certain nombre d’initiatives de coopération régionale en Asie du Sud-Est avaient tendance à échouer rapidement. Parmi ces premières initiatives, l’ASA a survécu 6 ans (bien qu’elle ne puisse fonctionner efficacement que 2 ans) alors que la Maphilindo ne put survivre que pendant 2 semaines environ. Le rôle actif de l’Indonésie dans l’établissement de l’ASEAN faisait partie des efforts visant à éliminer le principal obstacle à l’unité et à l’harmonie en Asie du Sud-Est, à savoir le colonialisme. Par conséquent, le plus grand pays d’Asie du Sud-Est lutte constamment pour que toutes les formes d’impérialisme et de colonialisme soient abolies de cette région. Certes, la réalisation de ces objectifs n'a pu se faire rapidement. Cependant, la cohérence du rôle joué par l’Indonésie pour devenir le « panghulu » (leader culturel) de l’ASEAN a réussi à faire de l’association un catalyseur de la paix en Asie du Sud-Est.

  • Titre traduit

    Regional construction in Southeast Asia : indonesian and southeast asian regional cooperation (1961-1987)


  • Résumé

    Although it has never experienced long wars between countries as in Europe. Nevertheless, regional cooperation in Southeast Asia was also not an easy thing to achieve. Most of the countries of the region have been colonized by several European countries since the beginning of the seventeenth century until the middle of the twentieth century. However, colonization was the main obstacle to interaction and cooperation between the countries of Southeast Asia. As a result, initially, a number of regional cooperation initiatives in South-East Asia tended to fail rapidly. Among them, only the ASA that has managed to survive the longest, is 6 years (although it can only work effectively 2 years) while Maphilindo can survive only for about 2 weeks. Indonesia's active role in the establishment of ASEAN was an attempt to eliminate the main obstacle to unity and harmony in South-East Asia, namely colonialism. As a result, the largest country in South-East Asia is constantly fighting for all forms of imperialism and colonialism to be abolished in this region. Although this cannot be done quickly. However, the coherence of Indonesia's role as ASEAN's "pangulu" (cultural leader) has transformed the association as a catalyst for peace in Southeast Asia.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.