Une "question serbe" en France ? : discours, représentations et usages politiques, 1804-1914

par Ksenia Smolović

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Antoine Marès.

Le président du jury était Laurence Badel.

Le jury était composé de Antoine Marès, Justine Faure.

Les rapporteurs étaient Philippe Gelez, Stanislav Sretenović.


  • Résumé

    Cette recherche vise à analyser l’évolution des représentations de la Serbie en France de 1804 (date des premières insurrections serbes face aux Ottomans) à 1914 pour mettre en lumière le système de représentations qui s’est mis en place autour des Serbes et de leur pays. À l’intérieur de ce système, la construction et l’évolution des stéréotypes sont particulièrement significatives et nous renseignent sur le « capital de représentations » des Français. Les différents types de représentations permettent de cerner les sentiments des acteurs français de l’époque, interrogeant notamment l’existence d’une « question serbe » dans les esprits français dans le contexte plus général de la question d’Orient. Ces questionnements reposent sur la résonnance des images dans les imaginaires mais aussi sur le rôle de la politique : ce travail cherche à comprendre les interactions entre les différentes sphères et leurs conséquences. Pour cela, il faut distinguer l’opinion publique, la sphère politique et le milieu diplomatique. Ainsi l’exemple franco-serbe permet-il d’interroger le mécanisme des cercles de réception français et de les confronter avec l’évolution du contexte européen du long XIXe siècle. À partir de ces observations, ce travail interroge aussi la spécificité politique des relations franco-serbes, tout en prenant le soin de déconstruire la dimension nationaliste de l’historiographie franco-serbe.

  • Titre traduit

    A "Serbian question" in France ? : discourses, representations and political uses, 1804-1914


  • Résumé

    The purpose of this dissertation is to analyze how the representations of Serbia in France evolved between 1804 (birth of the first Serbian insurrections against the Ottomans) and 1914, to highlight the system of representations that was set up around Serbia and its people. Within this system, the construction and the evolution of stereotypes are especially significant and tell us about the French pool of representations. The different types of representations make it possible to identify the state of mind of the French actors of the time, questioning the existence of a "Serbian question" in the French vocabulary in the more general context of the Eastern question. These questions are based on the resonance of images in the imaginations as well as on the role of politics: this thesis seeks to understand the interactions between different spheres and their consequences. To do this, the public opinion, the political sphere and the diplomatical relationships have to be distinguished. Thus the Franco-Serbian example allows us to interrogate the mechanism of the spheres of reception and to compare them with the evolution of the European context. From these observations, this work permits us to question the political particularity of the Franco-Serbian relations, while the nationalistic dimension of its historiography has to be studied as well.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.