La métaphysique de Whitehead et le concept chrétien de Dieu : une lecture critique de la Process theology.

par Grégoire Quevreux

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Cyrille Michon.

Soutenue le 15-02-2019

à Nantes , dans le cadre de École doctorale Éducation, langages, interactions, cognition, clinique (Nantes) , en partenariat avec Université Bretagne Loire (COMUE) et de Centre Atlantique de Philosophie (laboratoire) .

Le président du jury était Paul Clavier.

Le jury était composé de Ali Benmakhlouf, Guillaume Durand, Marc Boss.


  • Résumé

    Au XXe siècle, pour des raisons difficiles à cerner (mais qui tiennent probablement aux vastes charniers engendrés par les guerres et les totalitarismes), les théologiens du Process ont estimé que la conception traditionnelle d’un Dieu purement transcendant était celle d’un monstre, indifférent au monde et à ses souffrances, sans rapport avec le Dieu d’amour annoncé par les Évangiles. Ils ont donc proposé de repenser la conception de Dieu à partir de la métaphysique de Whitehead, afin de réconcilier Dieu et le monde à travers une conception dipolaire de Dieu, c’est-à-dire une conception dans laquelle Dieu dispose d’un pôle transcendant et d’un pôle immanent. Nous avons essayé de montrer que cette conception whiteheadienne de Dieu ne permet cependant pas, malgré les efforts déployés en ce sens par les théologiens du Process, de rendre compte des croyances fondamentales du christianisme. Nous avons également voulu montrer que les critiques de la Process theology envers les conceptions traditionnelles sont injustifiées, et qu’il existe déjà, dans la théologie traditionnelle, une conception dipolaire de Dieu, pleinement compatible avec les croyances chrétiennes fondamentales.

  • Titre traduit

    Whitehead’s metaphysics and the Christian concept of God : a critical interpretation of Process theology


  • Résumé

    In the XXth century, on grounds difficult to define (but probably due to mass graves caused by wars and totalitarianisms), Process theologians thought that the traditional conception of a purely transcendant God was that of a monster unconcerned by the world and its suffering, and having nothing to do with the God of love predicted by the Gospels. So they suggested to rethink the conception of God from Whitehead metaphysics so as to reconcile God and the world through a dipolar conception of God ; that is a conception in which God is endowed with both a transcendant pole and an immanent pole. We have tried to show that Whitehead’s conception of God doesn’t enable us to conceive the fundamentals beliefs of Christianity, in spite of all efforts made by the Process theologians. We have tried also to show that criticisms of Process theology towards traditional conceptions are unjustified, and that there is in traditional theology a dipolar concept of God in accordance with the fundamentals Christian beliefs.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.