Les effets de la résignation apprise sur la compétence de production orale en langue étrangère : le cas de l'anglais chez les techniciens supérieurs de l'enseignement agricole

par Véronique Hébrard

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Bertrand Bergier.

Le président du jury était Nicole Poteaux.

Le jury était composé de Pierre-Yves Bernard, François Ric.


  • Résumé

    Notre recherche porte sur les difficultés liées à la participation orale en cours d’anglais chez des étudiants issus de la voie professionnelle et préparant un brevet de technicien supérieur. Elle s’inscrit dans le contexte de l’arrivée dans les formations postbaccalauréat de publics de plus en plus désireux de poursuivre leurs études (Bernard & Troger, 2015), en dépit de parcours scolaires souvent marqués par les difficultés, notamment dans les matières générales (Cuisinier, Caraglio, Durand, Galicher, & Saguet, 2013) ; et de formations les ayant peu préparés aux exigences du supérieur. Elle vise à montrer comment les difficultés scolaires, dès lors qu’elles s’installent dans la durée, peuvent faire naître chez les individus concernés des croyances erronées sur leur capacité à faire face aux apprentissages, limitant ainsi leur potentiel de développement. S’appuyant sur la théorie de la résignation apprise (Seligman & Maier, 1967 ; Raufelder et al., 2017), la recherche met au travail l’hypothèse selon laquelle un dispositif visant le développement du sentiment d’efficacité personnelle (Bandura, 1997 ; Rahayu & Jacobson, 2012) permettrait d’en inverser les effets. Pour éprouver notre hypothèse, nous nous appuyons sur une expérimentation menée auprès d’une classe d’étudiants des métiers préparant leur brevet de technicien supérieur au sein d’un Centre de Formation des Apprentis. Les résultats de l’expérimentation nous permettent d’envisager un modèle pédagogique à destination des enseignants de langues souhaitant développer la compétence de production orale chez les élèves présentant des signes de résignation apprise. Au-delà du domaine linguistique, le modèle proposé peut aussi aider à la compréhension des mécanismes qui mènent au décrochage et à la mise en place de dispositifs de prévention et de remédiation dans le cadre des actions récemment menées pour faciliter le retour des décrocheurs à l’école ou en formation (ministère de l’Éducation nationale, 2018).

  • Titre traduit

    The effects of learned helplessness in L2 speaking skills : the case of a post-secondary vocational school of agriculture


  • Résumé

    Our research deals with the lack of participation in an English class of students with a vocational education background who are currently preparing a Higher National Diploma. The research was undertaken in the context of an increasing number of students wishing to pursue their studies in higher education institutions (Bernard & Troger, 2015) in spite of school careers marked with learning difficulties in “key” subjects such as French, math and English (Cuisinier, Caraglio, Durand, Galicher, & Saguet, 2013) and in spite of a lack of preparation to meet the demands of higher education. It aims at showing how learning difficulties, when they have developed over time, can lead individuals to erroneously believe that they cannot progress, thus limiting their learning potentials. The learned helplessness theory (Seligman & Maier, 1967 ; Raufelder et al., 2017) is at the heart of the research which hypothesizes that a pedagogical approach aimed at developing speaking self-efficacy in English (Bandura, 1997 ; Rahayu & Jacobson, 2012) would reverse the effects of learned helplessness. To test our hypothesis, we have carried out an experiment with a class of students preparing a Higher National Diploma in a Centre de Formation des Apprentis (Apprenticeship Centre). Results of the experimentation enable to propose language teachers a teaching model for developing English speaking skills in their learned helpless students. Beyond the field of languages, the model that we present can also be used to better understand the mechanisms leading to school dropout and to implement prevention and remediation programs within the framework of the actions that have recently been introduced by the French government to encourage students to go back to school or undertake training programs (ministère de l’Éducation nationale, 2018).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.