Mettre en débat l’état de référence. Analyse des représentations des dynamiques paysagères au prisme des services écosystémiques : l’exemple du Mont Lozère

par Clémence Moreau

Thèse de doctorat en Ecologie et Biodiversité

Sous la direction de Raphaël Mathevet et de Cécile Barnaud.

Le président du jury était Anne Sgard.

Le jury était composé de Raphaël Mathevet, Cécile Barnaud, Anne Sgard, Harold Levrel, Pascal Marty, Claire Aubron.

Les rapporteurs étaient Harold Levrel, Pascal Marty.


  • Résumé

    Dans les territoires de montagne en Europe, les paysages évoluent sous l’effet d’une double dynamique : l’augmentation du couvert forestier et l’intensification des paysages agricoles. A partir d’un cas d’étude, le Mont Lozère, nous montrons comment ces deux dynamiques peuvent rentrer en tension, en explorant la question des choix sociaux liés aux dynamiques paysagères. Nous développons dans cette thèse un cadre conceptuel original, qui associe le concept de service écosystémique avec celui de l’état de référence, que nous avons mis en oeuvre par une démarche compréhensive et un dispositif de recherche-action. A travers l’étude des représentations, nous avons mis à jour un glissement de l’état de référence au sein des paysages agricoles, perçu différemment par les acteurs. Nous avons ensuite révélé les mécanismes sous-jacents aux choix liés aux dynamiques des paysages agricoles, ce qui nous a permis d’identifier un besoin de concertation autour de l’état de référence. Nous y avons répondu par une proposition concrète à travers un jeu de rôles, destiné à mettre les acteurs en situation d’apprentissages et à les accompagner vers des choix plus concertés. Notre contribution porte à la fois sur la question de la conciliation de différents objectifs dans les aires protégées, le rôle de l’état de référence dans la gouvernance des paysages et la plus-value scientifique et opérationnelle du concept de service écosystémique.

  • Titre traduit

    Opening the debate on baseline. Analysis of representations of landscape dynamics through ecosystem services concept : example of Mont Lozere


  • Résumé

    In mountain areas in Europe, landscapes evolve under the effects of the dual dynamics of both an increase of forest cover and the intensification of farming landscapes. Based on a case study, on the Mont Lozère we show how these two dynamics can be caught in tension by studying the question of the social choices linked to such landscape dynamics. In this thesis, we develop an original conceptual framework combining the concepts of ecosystem services and baseline references into a comprehensive and a research-action approach. The analysis of representations revealed a shifting baseline on the perception of farming landscapes, which are diversely perceived by stakeholders. We then describe the mechanisms underlying the choices related to farming landscape dynamics, and identify the need for dialogue around this baseline. We respond to this need with a proposition from role playing games that may help foster social learning and encourage more concerted choices. Our contribution addresses both the question of reconciliating different objectives in protected areas, the role of the baseline in landscape governance and the scientific and operational added-value of the concept of ecosystem services.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.