L’incubation sociale : trois perspectives sur le travail des incubateurs dans la promotion et l’accompagnement des innovations sociales

par Alexandra Gaidos

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Florence Palpacuer.

Soutenue le 04-06-2019

à Montpellier , dans le cadre de EDEG - Economie Gestion , en partenariat avec Montpellier Research in Management (laboratoire) .

Le président du jury était Karim Messeghem.

Le jury était composé de Florence Palpacuer, Karim Messeghem, Olivier Germain, Philippe Eynaud, Chris Steyaert, Bernard Leca.

Les rapporteurs étaient Olivier Germain, Philippe Eynaud.


  • Résumé

    Devant le potentiel de l’innovation sociale à proposer des nouvelles solutions entrepreneuriales aux problématiques sociales actuelles, l’incubation a été promue comme un moyen de prédilection pour stimuler et accompagner son émergence. Cette thèse se propose d’approfondir notre connaissance sur les incubateurs sociaux et d’explorer les liens encore peu étudiés entre l’incubation et l’innovation sociale, ainsi que leurs effets. Le prisme de l’analyse est focalisé en particulier sur les pratiques mises en place lors de la promotion et de l’incubation des innovations sociales. Trois études empiriques ont été menées et portent chacune sur une dimension spécifique du travail des incubateurs. Le premier article montre comment les incubateurs sociaux agissent dans leurs contextes institutionnels afin de légitimer l’innovation sociale en tant que nouvelle réponse aux besoins sociaux. Sur la base d’une analyse comparative de quatre incubateurs pionniers en Europe, les résultats montrent leur rôle clé d’entrepreneurs institutionnels dans la promotion des discours favorables à l’innovation sociale, la création de nouvelles collaborations et l’attrait des ressources vers les démarches d’incubation. Le deuxième article met en lumière l’influence des pratiques d’incubation sur le façonnement des innovations sociales incubées et sur les compromis dressés entre leurs objectifs sociaux et économiques. L’analyse qualitative approfondie du processus d’incubation au sein d’un incubateur français, identifie trois effets produits par ces pratiques : la marchandisation des problématiques sociales, l’entrepreneurialisation des individus et la managérialisation des organisations. Enfin, le troisième article s’intéresse au niveau micro de l’interaction incubateur – porteur de projet et s’attache à observer les tensions à l’œuvre dans la construction des innovations sociales. L’étude longitudinale du processus d’incubation de trois projets met en lumière l’existence d’un processus de création de subjectivités entrepreneuriales et identifie des conditions pour une incubation réussie. L’ensemble de ces résultats contribue à ouvrir la « boîte noire » de l’incubation sociale et met en évidence les défis posés par la promotion et l’accompagnement des initiatives qui poursuivent à la fois des objectifs sociaux et économiques.

  • Titre traduit

    Social incubation : three perspectives on the incubators’ work in promoting social innovations


  • Résumé

    In front of the potential of social innovation to propose new entrepreneurial solutions to current social problems, the incubation approach has been promoted as a privileged method to stimulate and support its emergence. This research proposes to deepen our knowledge on social incubators and to explore the links between incubation and social innovation, as well as their effects. The analysis focuses primarily on the practices put in place during the promotion and incubation of social innovations. Three empirical studies have been conducted and each of them focuses on a specific dimension of the incubator’s work. The first article shows how social incubators work to legitimize social innovation as a new response to social needs, in their particular institutional contexts. On the basis of a comparative analysis of four pioneer incubators in Europe, the results show their key role as institutional entrepreneurs in promoting a discourse favorable to social innovation, in creating novel collaborations, and in attracting resources to the incubation process. The second article highlights the influence of incubation practices on shaping the social innovations and on drawing the tradeoffs between their social and economic goals. The in-depth qualitative analysis of the incubation process in a French incubator identifies three effects produced by these practices: the commodification of social problems, the entrepreneurialization of individuals, and the market-embedding of organizations. Finally, the third article focuses on the micro level of the incubator - entrepreneur interaction and focuses on observing the tensions at work in the construction of social innovations. The longitudinal study of the incubation process of three projects highlights the existence of a process aimed at creating entrepreneurial subjectivities. Moreover, it identifies certain conditions for a successful incubation. Overall, these results contribute to open the “black box” of social incubation and highlight the challenges raised in the process of promoting and supporting initiatives that pursue both social and economic goals.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.