Le dispositif artistique à l’épreuve de la mémoire, une expérience du récit

par Clémence Lonjon

Thèse de doctorat en Arts plastiques

Sous la direction de Itzhak Goldberg et de Karen O'Rourke.

Le président du jury était Andrea Urlberger.

Le jury était composé de Bertrand Tillier, Éric Valette, Anne Volvey.

Les rapporteurs étaient Andrea Urlberger.


  • Résumé

    Cette thèse en arts plastiques s’intéresse à la capacité du dispositif artistique à créer les conditions propices à l’actualisation sensible d’une expérience spatiale, intime et quotidienne. Ce travail concomitant de recherche théorique et de pratique plastique débute par le récit de son élément déclencheur : la démolition d’un bâtiment emblématique de la ville de Saint-Étienne, la tour Plein Ciel.Il en décrit ensuite les conditions d’émergence des mémoires individuelles et collectives. Grâce à des entretiens menés avec des habitants, il envisage la possible actualisation de leurs vécus au cours d’un acte descriptif. Lors de la représentation de leurs anciens lieux de vie sont appréhendés et enregistrés les processus et procédés de la réminiscence, qu’ils soient graphiques, verbaux ou gestuels. Ce dispositif est d’abord l’objet d’une réflexion portant sur les stratégies plastiques, relationnelles et émotionnelles qui structurent l’expérience. Il interroge par ailleurs les conditions de la réception et plus spécifiquement celles capables de remettre en cause les rapports entre savoirs et émotions. En confrontant expériences intimes et représentations collectives, cette recherche met à l’épreuve les souvenirs du spectateur et envisage les conditions d’émergence d’une émotion de participation : l’empathie.

  • Titre traduit

    The artistic device to the test of memory, a narrative experience


  • Résumé

    This thesis in visual arts focuses on the capacity of the artistic device (dispositif) to create the conditions conducive to the sensitive actualisation of a spatial, intimate and daily experience. This concomitant work of theoretical research and plastic practice begins with the storytelling of its trigger element : the demolition of an emblematic building in the city of Saint-Étienne, the Plein Ciel tower.It then describes the conditions under which individual and collective memories emerge. Through interviews with residents, it considers the possible updating of their experiences during a descriptive act. The thesis apprehends and records the processes and methods of reminiscence, whether graphic, verbal or gestural, that people use when representing their former places of life. This device is first of all the subject of a reflection on the plastic, relational and emotional strategies that structure the experience. By confronting intimate experiences and collective representations, this research tests the spectator's memories and considers the conditions for the emergence of an emotion of participation: empathy.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.