Emma entre les lignes : réceptions, lecteurs et lectrices de Madame Bovary de Flaubert

par Anne-Claire Marpeau

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Henri Garric et de André Lamontagne.

Soutenue le 21-09-2019

à Lyon en cotutelle avec l'University of British Columbia , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon) , en partenariat avec École normale supérieure de Lyon (établissement opérateur d'inscription) , Centre d'études et de recherches comparées sur la création (Lyon) (laboratoire) et de Department of French, Hispanic & Italian Studies (laboratoire) .


  • Résumé

    Le travail porte sur la lecture de Madame Bovary de Flaubert. Menacée d’être proscrite en 1857, elle devient ensuite progressivement prescrite par les programmes de littérature au lycée et à l’université en France et dans les pays anglo-américains. La chercheuse explore le processus de « classicisation » du roman et l’histoire de la réception de son personnage principal par trois communautés interprétatives : les journalistes et critiques contemporain·e·s de Flaubert, les critiques universitaires français et anglo-américain·e·s des années 1960-1980 et des lycéen·ne·s français·e·s en 2016. Le travail interroge donc la constitution des interprétations dominantes ainsi que la dynamique des phénomènes d’identifications au cœur de ces différentes lectures en relation avec l’esthétique de l’auteur. Des problématiques de légitimation structurent en effet ces discours lectoraux et révèlent dans les valeurs qu’ils convoquent la « valence différentielle des sexes », universelle selon Françoise Héritier, qui fait d’une lecture masculine la référence de toute lecture légitime du roman en invalidant des attitudes lectorales perçues comme féminines. Cette situation a pour conséquence un encadrement pédagogique spécifique des interprétations lectorales dans le cadre scolaire dont la thèse interroge les présupposés et les effets sur les lecteurs et lectrices contemporain·e·s.Diverses méthodologies ont été utilisées pour mener la recherche. Les articles de journaux et les textes judiciaires publiés lors du procès de Madame Bovary ont été analysés. Un corpus de travaux structuralistes et post-structuralistes, des théories de la réception et féministes a également été examiné. La chercheuse a par ailleurs eu recours aux techniques de l’explication de texte pour comprendre l’esthétique de Flaubert et la confronter aux réactions des divers lecter·rice·s. Enfin, la chercheuse a mené une enquête de terrain basée sur un questionnaire, des journaux de lecture et des entretiens avec une classe de lycéen·ne·s français.

  • Titre traduit

    Emma between the Lines : Receptions and Readers of Madame Bovary by Flaubert


  • Résumé

    This work carries on reading Madame Bovary by Flaubert. Although reading the novel threatened to be prohibited when it was first published in 1857, it progressively became mandatory in French studies in French high schools and at French universities and Anglo-American universities. The thesis explores the « classicisation » process of the novel as well as the reception of its principal character by three interpretive communities: journalists and critics who were Flaubert’s contemporaries, French and Anglo-American academics between the sixties and eighties, and high school French students in 2016. The work thus examines the making of dominant interpretations and the dynamics of identifications at play in relation with the aesthetics of the author. Readers discourses are indeed shaped by self-legitimation purposes and by the universal « differential valency of genders » that Françoise Héritier conceptualized. Masculine reading is thought to be the template of « good » readings of the novel, while all readers’ demeanours perceived as « feminine » are invalidated. This situation results in a specific framing of pedagogical expectations, expectations of which the thesis intents to decipher the assumptions and effects on French high-school readers.To do so, the researcher used a variety of methodologies. She analyzed articles published in newspapers when the book was first published as well as the judiciary speeches and texts written during the trial of Madame Bovary. She also analyzed academic papers and structuralist, post-structuralist, reader-response and feminist theories. She used literary close reading to understand the aesthetics of Flaubert and confront his writing to the reactions of his readers. Finally, she gathered and analyzed empirical data through a survey, reading diaries and interviews with a class of French high school students.This thesis therefore belongs to the field of cultural studies, in the sense that it uses various academic approaches to understand a cultural object and its effects on its readers and because it tries to shift the epistemological viewpoint from which a classic such as Madame Bovary as been examined in Western culture.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot . Bibliothèque électronique (Lyon).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.