Characterization of a new virulence factor secreted by the plant pathogenic bacteria Dickeya dadantii

par Lulu Liu

Thèse de doctorat en Microbiologie moléculaire

Sous la direction de Guy Condemine.

Soutenue le 05-04-2019

à Lyon , dans le cadre de École Doctorale Evolution Ecosystèmes Microbiologie Modélisation , en partenariat avec Institut national des sciences appliquées de Lyon (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) , MAP - Microbiologie, Adaptation et Pathogénie, UMR 5240 (Lyon, Rhône) (laboratoire) et de Microbiologie- adaptation et pathogénie / MAP (laboratoire) .

Le président du jury était Philippe Lejeune.

Le jury était composé de Guy Condemine, Philippe Lejeune, Marie-Anne Barny, Sylwia Jafra, Isabelle Schalk.

Les rapporteurs étaient Marie-Anne Barny, Sylwia Jafra, Isabelle Schalk.

  • Titre traduit

    Caractérisation d'un nouveau facteur de virulence sécrété par la bactérie phytopathogène Dickeya dadantii


  • Résumé

    Peu de protéines nécessaires à l’infection des plantes communes aux bactéries, aux champignons et aux oomycètes ont été identifiées à part les enzymes dégradant les parois des cellules végétales. Nous avons caractérisé la structure et les propriétés d’une protéine, IbpS, sécrétée par la bactérie phytopathogène nécrotrophe Dickeya dadantii. Des homologues de cette protéine sont présents non seulement chez des bactéries à Gram+ mais aussi chez des champignons, des oomycètes et quelques animaux. Ce gène d’origine bactérienne a été transféré une fois chez les oomycètes et probablement plusieurs fois chez les champignons. IbpS peut fixer le fer et le cuivre, des métaux à activité redox. Elle a une structure en Venus Fly Trap classique mais avec des caractéristiques originales : elle forme des dimères en solution et possède un nouveau mode de fixation du métal. IbpS est impliquée dans le processus infectieux de D. dadantii et de Botrytis cinerea, un champignon phytopathogène nécrotrophe. Nous proposons qu’IbpS, une fois sécrétée, fixe le fer et le cuivre exogène, réduisant ainsi leur concentration intracellulaire et la formation de ROS dans le microorganisme. La sécrétion de cette protéine fixant les métaux semble être un mécanisme de protection contre l’oxydation requis pendant l’infection partagé par des phytopathogènes nécrotrophes.


  • Résumé

    Few secreted proteins involved in plant infection common to necrotrophic bacteria, fungi and oomycetes have been identified except for plant cell wall-degrading enzymes. Herein, we have characterized the structure and properties of a protein (IbpS) secreted by the plant pathogenic bacterial necrotroph Dickeya dadantii. Homologs of this protein are present in not only Gram+ bacteria but also in fungi, oomycetes, most phytopathogens, and some animals. The gene originating from bacteria was transferred once in oomycetes and most likely several times in fungi. IbpS is capable of binding the redox-active metals iron and copper and has a classical Venus Fly trap fold with some original characteristics: it forms dimers in solution and has a novel metal binding site. IbpS is involved in D. dadantii and of the Botrytis cinerea, a fungal necrotroph, infection process. We propose that secreted IbpS binds exogenous iron and copper, reducing their intracellular concentrations of these metals and ROS formation in the microorganisms. Secretion of this metal scavenging protein appears to be a common antioxidant protection mechanism shared by necrotrophic phytopathogens and required during infection.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Characterization of a new virulence factor secreted by the plant pathogenic bacteria Dickeya dadantii


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc’INSA. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : Characterization of a new virulence factor secreted by the plant pathogenic bacteria Dickeya dadantii
  • Détails : 1 vol. (162 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.138-162
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.