Modélisation psychodynamique des processus psychiques de la médiatisation des visites parent-enfant lors d'un placement précoce

par Nathalie Botella

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Vincent Di Rocco.

Soutenue le 06-09-2019

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Centre de recherches en psychopathologie et psychologie clinique (Bron, Rhône) (équipe de recherche) et de Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscriptions) .

Le président du jury était René Roussillon.

Le jury était composé de Didier Drieu.

Les rapporteurs étaient Marion Feldman, Claire Metz.


  • Résumé

    Cette thèse propose de poursuivre les travaux sur les visites médiatisées lors d’un placement judiciaire de l’enfant. Elle vise expliciter les contours et les tenants théoriques d’une pratique clinique de la médiatisation qui permette de soutenir un travail de symbolisation en pareil contexte. Cet élan vient du vœu de contribuer à l’évolution des représentations professionnelles sur les enjeux de ces temps de rencontres, destinés à maintenir les relations parent-enfant dans un cadre protégé, et de contribuer à l’amélioration des moyens alloués à leur égard. Dans cette perspective, la loi du 14 mars 2016 constitue un levier non négligeable. Nous souhaitons que ces temps de rencontres soient davantage considérés dans leur potentiel de soin, dès lors que les conditions sont requises pour s’autoriser à les définir comme tels. Nous insistons sur la nécessité de promouvoir la portée élaborative qu’elles comportent à l’égard de la mesure de placement pour l’enfant et pour le(s) parent(s). L’intérêt de ces travaux est donc de constituer un apport de compréhension sur la façon dont peut se déployer le travail psychique chez l’enfant et chez ses parents lors des visites médiatisées, et en cela, faire évoluer les pratiques dans ce domaine. Les visites médiatisées sont un dispositif juridico-social organisant le maintien des liens entre les parents, détenteurs de l’autorité parentale, et l’enfant placé judiciairement, qui recouvrent des fonctions de protection et d’évaluation de la qualité du lien parent-enfant et des capacités parentales. Ce premier plan rend compte de la nécessité de soutenir chez ces parents une élaboration sur les fonctions et les responsabilités parentales vis-à-vis de l’enfant, et notamment, sur les besoins fondamentaux de l’enfant pour se développer et se construire psychiquement. Sur le plan clinique, nous considérons deux fonctions essentielles conférées à ce dispositif, qui représentent dans le même temps les enjeux psychiques du maintien des liens parent-enfant. D’une part, il s’agit de traiter chez l’enfant et chez le parent les effets de la séparation de l’enfant de son milieu d’origine en considérant par ailleurs les inadéquations ou les souffrances résultant de la pathologie des liens familiaux ou d’un évènement qui aura une valeur traumatique dans la psyché familiale. D’autre part, il est question de soutenir un travail de symbolisation relatif au sens de la mesure de protection, au processus de parentalisation mis en souffrance ou en échec et à la répétition des souffrances dans les liens intrafamiliaux, et notamment, dans le lien parent-enfant. Face à ces enjeux, nous avançons l’hypothèse qu’avant d’opérer en tant que dispositif clinique soutenant potentiellement ce travail de symbolisation, le dispositif doit pouvoir subir une série de transformations. Nous avons formulé l’existence de processus psychiques propres à la médiatisation qui permettraient d’installer le dispositif des visites médiatisées en tant que dispositif clinique favorisant le travail de symbolisation des sujets en présence (enfant, parent et clinicien). Aussi, nous pensons que c’est via le travail clinique de la médiatisation, porté par l’investissement du clinicien impliqué dans une fonction symbolisante de médium malléable, qu’enfant et parent déploient un travail de symbolisation au contact de ce dispositif. Celui-ci passerait ainsi par l’instauration d’un fond sécurisant, par la mise en mouvements des contenus psychiques conscients et inconscients suscités par l’établissement de la relation parent et le déploiement de l’expérience de la parentalité, et par la tiercéisation du cadre et de l’objet, processus qui constitue le moteur du dispositif des visites médiatisées. Le fait de considérer la pratique clinique comme fil conducteur nous a donné la possibilité d’aborder la diversité des configurations familiales rencontrées dans le champ de la protection de l’enfance...

  • Titre traduit

    Psychodynamic modeling of the psychic processes of mediatization of parent-child visits during early placement


  • Résumé

    This thesis proposes to continue the work on mediated visits during a judicial placement of the child. It aims to clarify the outline and theoretical whys of a clinical practice of mediatization that allows to support a work of symbolization in such a context. This momentum comes from the desire to contribute to the evolution of professional representations on the stakes of these meeting times, intended to maintain parent-child relationships in a protected environment, and to contribute to the improvement of the means allocated to them. In this perspective, the law of 14 March 2016 constitutes a significant lever. We would like these meeting times to be more closely considered in their potential of care, since the conditions are required to allow themselves to define them as such. We emphasize the need to promote the elaborative scope of these guidelines with respect to the placement measure for the child and the parent(s). The interest of this research is therefore to provide an understanding of how psychic work can be deployed in children and their parents during mediatized visits, and in this way, to change practices in this field.Mediated visits are a legal and social framework that organizes the maintenance of links between parents, holders of parental authority, and the child placed by court, which include functions of protection and assessment of the quality of the parent-child relationship and parental capacities. This first plan reflects the need to support these parents a developing parenting functions andresponsibilities towards the child, and in particular, the child's fundamental needs for psychological development and construction. At the clinical level, we consider two essential functions conferred on this device, which at the same time represent the psychological challenges of maintaining parent-child relationships. On the one hand, it is a question of treating in the child and in the parent the effects of the child's separation from his or her environment of origin, while also considering the inadequacies or sufferings resulting from the pathology of the family links or from an event that will have a traumatic value in the family psyche. On the other hand, it is a question of supporting the work of symbolization relating to the meaning of the protection measure, the process of parenting that is suffering or failing and the repetition of suffering in intra-family relationships, and in particular, in the parent-child relationship. Faced with these stakes, we advance the hypothesis that before operating as a clinical device potentially supporting this symbolization work, the device must be able to undergo a series of transformations. We formulated the existence of psychic processes specific to mediatization that would make it possible to set up the system of mediatized visits as a clinical device promoting the symbolization of the subjects involved (child, parent and clinician). We also believe that it is through the clinical work of mediatization, supported by the investment of the clinician involved in a symbolic function of a malleable medium, that children and parents deploy a work of symbolization in contact with this device. This would thus involve the establishment of a secure background, the movement of conscious and unconscious psychic content generated by the establishment of the parental relationship and the deployment of the experience of parenthood, and the triadization of the framework and object, a process that constitutes the driving force behind the system of mediated visits. Considering clinical practice as a common thread, it has given us the opportunity to address the diversity of family configurations encountered in the field of child protection. This exploration led us to rely on what defines parenting, and in particular the process of a subject in an environment that is sufficiently supportive and sensitive to the needs of the subject in a kinship and parenting situation...

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.