La Querelle d’Homère dans la presse des Lumières : l’exemple du Nouveau Mercure galant

par David Reitsam

Thèse de doctorat en Langues, littératures et civilisations

Sous la direction de Alain Génetiot et de Rotraud von Kulessa.

Le président du jury était Clotilde Thouret.

Le jury était composé de Alain Génetiot, Rotraud von Kulessa, Larry F. Norman, Rainer Zaiser, Sabine Schwarze.

Les rapporteurs étaient Larry F. Norman, Rainer Zaiser.


  • Résumé

    La thèse s’intéresse à la réception de la Querelle d’Homère dans la presse des Lumières et met l’accent sur l’accueil que lui accorde le Nouveau Mercure galant d’Hardouin Le Fèvre de Fontenay. Cet homme de lettres succède à Claude Dufresny et à Jean Donneau de Visé à la tête du Mercure dont il a la responsabilité du printemps 1714 jusqu’à l’automne 1716. Par conséquent, la Querelle d’Homère qui éclate en 1715, après la publication de la traduction de l’Iliade d’Houdar de La Motte ainsi que de Des Causes de la corruption du goût d’Anne Dacier, se trouve au cœur des 29 éditions du périodique. Pendant que Dacier, qui a également traduit l’Iliade et qui est convaincue du génie d’Homère, cherche à persuader ses contemporains de la beauté de l’épopée grecque, La Motte en propose une réécriture en respectant le goût de son siècle. Cette querelle ne dure seulement qu’un peu plus d’une année, mais elle suscite de nombreuses prises de position en faveur ou contre Homère et touche à des domaines très divers, comme la critique du goût, les idéaux socio-politiques ou la philosophie du progrès. Cette étude ne s’inspire pourtant pas de la théorie de la réception selon l’école de Constance, mais plutôt de l’analyse des discours. En répondant à la question de savoir dans quelle mesure les prises de position du Nouveau Mercure galant témoignent de la concurrence des idées anciennes et modernes lors de la Querelle d’Homère, les discours dans lesquels les contributeurs officiels, réguliers et occasionnels s’inscrivent sont analysés. Les trois parties de la thèse correspondent, en même temps, aux trois axes thématiques esquissées ci-dessus et soulignent la complexité de la Querelle d’Homère. En prenant également en compte des textes de querelle de deuxième ordre, il devient évident à quel point il est réducteur de parler d’une simple dualité des Anciens et Modernes. D’un côté, il existe de nombreuses positions différentes au sein des deux partis et, de l’autre, des contributions échappent à cette opposition. Elles montrent une réalité bien plus complexe ce qui fait de cette thèse une microhistoire de la culture et des mentalités de la France galante à la fin du règne de Louis XIV.

  • Titre traduit

    The “Querelle d’Homère” in the press of the Enlightenment : the example of the Nouveau Mercure galant


  • Résumé

    The doctoral thesis is concerned with the reception of the “Querelle d’Homère” in the press of the Enlightenment and focuses on the treatment accorded to it by the Nouveau Mercure galant of Hardouin Le Fèvre de Fontenay. This man of letters succeeded Claude Dufresny and Jean Donneau de Visé as the director of the Mercure for which he was responsible from spring 1714 to autumn 1716. Consequently the “Querelle d’Homère”, which broke out in 1715 after the publication of Houdar de La Motte’s translation of The Iliad and Anne Dacier’s Des causes de la corruption du goût, is at the heart of the 29 editions of the periodical. While Dacier, who also had translated The Iliad and who was convinced of Homer’s genius, tried to persuade her contemporaries of the beauty of the Greek epic; La Motte proposed a rewritten version of The Iliad that respected the taste of his century. This quarrel only lasted for a little more than a year, but many positions for and against Homer were taken and many different fields were concerned, such as the criticism of taste, social and political ideas and the concept of progress.This study however is not inspired by the reader-response criticism of the Constance school, but by discourse analysis. To answer the question to what extent the positions of the Nouveau Mercure galant reflect the opposition of ancient and modern ideas, the discourses in which official, regular and occasional contributors embed themselves are analyzed. Thus, the three parts of the doctoral thesis correspond to the three thematic axes outlined above and underline the complexity of the “Querelle d’Homère”. By also taking into account second-order sources about the Quarrel, it becomes evident that it is naive to speak of a simple duality of ancient and modern ideas. On the one hand, many different positions coexist within the two parties and, on the other, many contributions do not fit into this binary opposition. They present a much more complicated situation which means that this doctoral thesis also is a microhistory of the culture and mentalities of “La France galante” at the end of the reign of Louis XIV.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.