Big sky, Montana, une géographie critique. Capital environnemental et recompositions sociales dans l'ouest du Montana

par Gabrielle Saumon

Thèse de doctorat en Geographie

Le président du jury était Sonia Lehman-Frisch.

Le jury était composé de Nathalie Bernardie-Tahir, Frédéric Richard, Sylvain Guyot, Laurent Cailly.

Les rapporteurs étaient Sonia Lehman-Frisch, Philippe Bourdeau.


  • Résumé

    L’Ouest du Montana, écrin de nature sauvage dans les montagnes Rocheuses, est depuis les années 1990 au cœur de dynamiques de migrations d’aménités et de gentrification rurale : celles-ci s’appuient sur des récits multiples - fictionnels tout autant que biographiques - qui mettent en scène des trajectoires de vie intimement liées à l’environnement. Réinvesti au nom de nouvelles valeurs dominantes, il constitue aujourd’hui un champ puissant que les individus mobilisent à travers leurs pratiques et représentations. Devenu avant tout support d’activités récréatives plus ou moins distinctives, ou paysage à contempler, l’environnement est déterminant dans la mutation socio-territoriale de l’Old en New West. Or, les dynamiques migratoires contemporaines ne sont ni socialement ni spatialement homogènes, et les inégalités d’accès à l’environnement sont manifestes. Il s’agit alors d’interroger l’existence d’élus et d’exclus dans l’archipel du New West, et plus généralement de soulever l’enjeu des inégalités socio-environnementales dans l’Ouest du Montana. En les analysant au prisme de la grille de lecture « capital environnemental », cette thèse tend alors à saisir le rôle de l’environnement, pensé dans toutes ses dimensions, dans la fabrique socio-territoriale d’un Ouest du Montana en mutation et à interroger la manière dont il génère et entretient de profondes inégalités et injustices. Dans un contexte de fortes recompositions socio-territoriales, il est au cœur de nouveaux investissements stratégiques qui déterminent les rapports de force.

  • Titre traduit

    Big Sky, a critical geography. Environmental capital and social change in Western Montana


  • Résumé

    A shrine of wilderness amidst the Rocky Mountains, Western Montana has been at the heart of a dynamic of amenity migration and rural gentrification since the 1990's : fictional and biographical stories support that dynamic and tell of life paths that are intimately tied to the environment. Individuals are now compelled to determine themselves in regard to that powerful field that has been reinvested through prevailing new values. From Old West to New West, social and territorial change is in itself determined by the environment as a field for more and less distinctive recreational activities or as a landscape to contemplate. Nevertheless, contemporary migratory dynamics are neither socially nor spatially equally shared and nor is access to the environment. Let us question the existence of outcast and chosen few in the New West Archipelago and raise the issue of Western Montana social and environmental inequities in general. Using « environmental capital » as a framework to interpret these inequities, this thesis tends to focus on how the environment, in its multiple forms, plays its part in the transformation of Western Montana and how it creates and sustains deep inequities and injustice. In a time of strong social and territorial change the environment is at the heart of new strategic investments that determine the balance of power.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèque électronique). Service Commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.