Paul Adam. L'écrivain, la littérature, le genre

par Valentine Coppin

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Martine Reid.

Le président du jury était Andrea Del Lungo.

Le jury était composé de Martine Reid, Andrea Del Lungo, Pierre-Jean Dufief, Anne Tomiche, Claire White.

Les rapporteurs étaient Pierre-Jean Dufief, Anne Tomiche.


  • Résumé

    Ce travail porte sur l’œuvre et le parcours littéraire d’un auteur français de l’époque symboliste : Paul Adam (1862-1920).Originaire du nord de la France, Paul Adam s’installe à Paris pour tenter la carrière de romancier, suivant en cela la trajectoire de nombreux écrivains de la fin-de-siècle. Les différentes stratégies qu’il adopte pour se faire une place dans le monde des lettres dévoilent la constitution du champ littéraire, qui gagne en autonomie tout au long du XIXe siècle. En particulier, elles illustrent le parcours typique d’un jeune romancier de l’avant-garde symboliste, et témoignent de la volonté des auteurs de doter l’activité littéraire d’une autorité nouvelle qui lui soit propre. Les outils de la sociologie de la littérature, mobilisés pour décrire cette trajectoire, introduisent et enrichissent l’étude de l’œuvre en articulant celle-ci avec ses conditions de production et de réception.L’analyse littéraire proprement dite a montré que le choix de la forme romanesque chez Paul Adam est indissociable d’une conception du monde héritée des doctrines de la Cabale, selon laquelle l’univers serait divisé en pôles féminin et masculin. Le genre, au sens de représentation sociale de sexe, a servi de prisme d’analyse à la production romanesque de l’auteur et, pour cela, a dialogué tout au long de ce travail avec le genre littéraire. L’inscription de Paul Adam dans les enjeux sociaux et politiques de son siècle l’a amené à repenser les identités de genre de ses personnages et à questionner les rapports de pouvoir en résultant.Néanmoins, l’imbrication étroite et constante entre l’imaginaire masculin de la fin-de-siècle, les doctrines cabalistiques et les changements politiques du temps, aboutissent à des contradictions nombreuses dans le traitement du genre. Les revirements importants de l’écriture de l’auteur et de ses engagements politiques montrent que la forme littéraire est foncièrement liée à sa conception particulière et mouvante des représentations de genre.Finalement, l’évolution d’une pensée riche et complexe, qui s’est exprimée dans une œuvre littéraire extrêmement prolifique et variée, trouve l’un de ses points de résolution dans la volonté de distinction qui a animé l’auteur au cours de sa carrière.

  • Titre traduit

    Paul Adam. The writer, the literature, the gender


  • Résumé

    This thesis analyzes the literary work and career of a French symbolist novelist : Paul Adam (1862-1920).Born in the North of France, Paul Adam goes to Paris like many other writers of the “fin-de-siècle” in order to begin a writing career. The different strategies he adopts to become a leading author reveal the organization of the literary field becoming at that time more and more autonomous from the political power. These strategies convey the typical message of the young symbolist novelists and express the authors’ will to give literature a new kind of authority. The tools of the sociology of literature, used to describe this path, introduce and throw light on the study of the literary work by articulating it with its production and reception conditions.The literary analysis shows that in Paul Adam’s work, the novelistic form is an integral part of an idea of the world inherited from kabbalistic doctrines which assert that the universe is divided into two distinct poles : masculine and feminine. Gender, meaning social representations of sex, is the basis for the analysis of the author's novels, and, in this purpose, is closely linked with literary genre. Paul Adam’s involvement in political and social issues of his time lead him to wonder about the gender identities of his characters, and the relationships with the power resulting of them.However, the constant and close link between the masculine imaginary of the “fin-de-siècle”,the kabbalistic doctrines and the political changes lead to many contradictions in gender representations in the novels.The considerable changes of mind in Paul Adam’s writings and political commitments show that the literary form is inextricably linked to his particular and changing view of gender representations.Finally, the evolution of this rich and complex thought expressed in an extremely prolific and varied literary work, can be explained by the desire of recognition that Paul Adam nourished throughout his career.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.