Les enseignements d’expression-communication et les pratiques instrumentées : regards d’enseignants et d’apprenants

par François Annocque

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Bertrand Daunay et de Cédric Fluckiger.

Soutenue le 29-11-2019

à Lille 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) , en partenariat avec Centre interuniversitaire de recherche en éducation (Villeneuve d'Ascq, Nord) (laboratoire) et de Centre interunniversitaire de Recherche en Education de Lille (CIREL) (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse décrit et analyse d’un point de vue didactique les discours d’enseignants et d’étudiants sur la place des outils numériques dans des enseignements universitaires d’expression-communication en DUT dont les finalités, prescrites par les programmes de 2013, sont d’outiller méthologiquement les étudiants dans leur cursus universitaire et de préparer l’insertion professionnelle de ces futurs techniciens supérieurs. La question est posée des rapports entre les usages du numérique et ce qui est enseigné et appris dans ces enseignements. L’assise théorique est construite à partir des notions d’instrument et de genèse instrumentale (Rabardel, 1995) à partir desquelles je considère qu’un outil numérique est le résultat d’une construction qui en partie s’opère selon les représentations que les enseignants et étudiants ont de ce qui est enseigné et appris en expression-communication. Sont aussi mobilisés les travaux de Fluckiger (2011, 2014) relatifs aux usages numériques ordinaires en situation éducative pour décrire et comprendre la manière dont les étudiants et enseignants conçoivent les fonctions des outils numériques utilisés et leurs rapports aux objets enseignés et appris. Ces objets sont exprimés dans cette recherche en termes de contenus (Delcambre, 2007/2013) et de représentations de ces contenus avec une double visée : - primo, montrer que ces représentations orientent les choix des outils ainsi que leurs genèses ; - secundo, montrer que le numérique dans ces enseignements n’est pas réductible à des usages mais donne aussi lieu à l’enseignement/apprentissages d’objets qui mobilisent des outils numériques. Cette recherche se propose de contribuer aux travaux actuellement menés en didactiques sur les contenus (Daunay & Reuter, 2013) avec pour objectif de discuter certains discours médiatisés sur l’omniprésence du numérique dans le paysage éducatif et l’homogénéité des habiletés et des pratiques des étudiants. La notion de contenu dans cette recherche montre que les usages éducatifs du numérique ne reposent pas seulement sur le transfert d’habitudes et de compétences sociales mais sont à entendre en fonction de ce qui se joue dans des systèmes disciplinaires historiquement constitués et comportant leurs propres enjeux et représentations (Baron, 2014).

  • Titre traduit

    Expression-Communication courses and instrumental practices : views of teachers and learners


  • Résumé

    This work describes and analyzes from a didactic point of view the discourses of teachers and students on the place of digital tools in university courses of expression-communication in DUT whose aims, prescribed by the 2013 programs, are to equip students in their university curriculum and to prepare the professional integration of these future senior technicians. In this work, the question is posed of the relationships between numérical uses and what is taught and learned in these courses. The theoretical basis is constructed from the notions of instrument and instrumental genesis (Rabardel, 1995) from which I consider that a numerical tool is the result of a construction which partly takes place according to the representations that the teachers and students have what is taught and learned in expression-communication. In addition, Fluckiger's works (2011, 2014) on digital’s ordinary uses in the educational setting are used to describe and understand how students and teachers view the functions of the numerical tools used and their relation to the objects taught and learned. These objects are expressed in this research in terms of content (Delcambre, 2007/2013) and representations of these contents with a double aim: - first, show that these representations guide the choice of tools and their genesis; - secondly, show that the digital in these courses is not reducible to uses but also gives rise to the teaching and the learning of objects that mobilize numerical tools. This research aims to contribute to the current works in didactics on content (Daunay & Reuter, 2013) with the goal of discussing some publicized discourses on the omnipresence of digital in the educational landscape and the homogeneity of skills and practices of students. The notion of content in this research shows that the uses of digital tools are not only based on the transfer of habits and social skills but must be understood to what is played out in historically constituted disciplinary systems with their own issues and representations (Baron, 2014).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.