Contacts et échanges entre Haute-Mésopotamie, Syrie et Levant à l'époque amorrite

par Pauline Leroy

Thèse de doctorat en Histoire ancienne

Sous la direction de Brigitte Lion et de Didier Devauchelle.

Soutenue le 04-12-2019

à Lille 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) , en partenariat avec HALMA-Histoire, archéologie et littérature des mondes anciens (Villeneuve d'Ascq, Nord ; 2015-....) (laboratoire) et de Histoire Archéologie Littérature des Mondes Anciens (HALMA) - UMR 8164 / HALMA (laboratoire) .

Le président du jury était Cécile Michel.

Le jury était composé de Brigitte Lion, Didier Devauchelle, Cécile Michel, Grégory Chambon, Laëtitia Graslin-Thomé, Denis Lacambre.

Les rapporteurs étaient Cécile Michel, Grégory Chambon.


  • Résumé

    La thèse a pour objet d’étude les échanges à longue distance sur une vaste région géographique, qui comprend la Haute-Mésopotamie, la Syrie et le Levant, à l’époque amorrite, à partir des corpus de documents suivants : Tell Rimah/Qaṭṭarâ, Tell Leilan/Šubat-Enlil et Tell Chagar Bazar/Ašnakkum en Haute-Mésopotamie ; Tell Hariri/Mari et Tell Bi’a/Tuttul dans la région du Moyen-Euphrate ; Tell Açana/Alalakh, Tell Hazor et Tell Sianu au Levant. Les documents étudiés étant principalement issus d’archives palatiales, le sujet traite des échanges entre cours royales. Ils sont envisagés sous leurs diverses formes : échanges commerciaux et échanges dits de prestige, relevant du système du don et du contre-don, et qui englobent les présents diplomatiques et les dots constituées dans le cadre de mariages dynastiques. Après avoir établi une typologie des produits, des animaux et du personnel spécialisé qui se déplacent, permettant ainsi d’identifier les ressources et les besoins des régions étudiées, nous abordons la question du cadre des échanges, à savoir quels sont les itinéraires empruntés et le rôle joué par les villes-relais ; mais aussi qui sont les acteurs qui interviennent aux différentes étapes de la transaction. Enfin, nous revenons plus précisément sur trois types d’évènements qui engendrent des échanges et des contacts importants : les mariages, les voyages royaux et l’achat de domaines dans des régions étrangères.

  • Titre traduit

    Contact and long distance exchanges between Upper-Mesopotamie, Syria and Levant during the Old Babylonian Period


  • Résumé

    This Phd is about the long distance exchanges between Upper Mesopotamia, Syria and Levant in the Old Babylonian Period from the study of different corpus: Tell Rimah/Qaṭṭarâ, Tell Leilan/Šubat-Enlil and Tell Chagar Bazar/Ašnakkum in Upper Mesopotamia, Tell Hariri/Mari and Tell Bi’a/Tuttul in the middle Euphrates region, Tell Açana/Alalakh, Tell Hazor and Tell Sianu in Levant.Since the reviewed documents are from palatial archives, it focuses mainly on the exchanges between royal courts. Our research highlighted different types of exchanges including trade and prestigious exchanges following gift/counter-gift dynamic, diplomatic gifts and dowries in case of marriage between royals.By establishing a typology of products, animals and personnel being exchanged, we managed to identify the resources and needs of each of these regions. In addition to analysing the reasons of these exchanges, the main routes and the role of relay-cities, we also investigated the key actors taking part in every step of the transaction. Finally, we studied three types of events where exchanges and relationships were numerous: weddings; royal travels; and purchase of lands in foreign regions.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 04-12-2024


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.