Caractérisation des vésicules extracellulaires (VEs) d’origine microgliale et mise en évidence de leur effet neurotrophique

par Tanina Arab

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Pierre-Éric Sautière et de Jacopo Vizioli.

Soutenue le 18-01-2019

à Lille 1 , dans le cadre de École doctorale Biologie-Santé (Lille) , en partenariat avec Protéomique, Réponse Inflammatoire, Spectrométrie de Masse (laboratoire) .


  • Résumé

    Les cellules microgliales sont considérées comme les cellules immunitaires résidentes du système nerveux central (SNC). De nombreuses études ont démontré que ces cellules sont activées et recrutées sur le site de lésion. Les cellules microgliales de sangsue présentent un mode d’activation et de migration similaires post lésion expérimentale du SNC. Cette activation est accompagnée d'une libération massive de vésicules extracellulaires (VEs).Les VEs sont de petites particules produites par la plupart des types cellulaires et sont présentes dans plusieurs liquides biologiques, notamment la salive, l'urine, le lait maternel, le plasma et le liquide céphalo-rachidien ... Leur taille varie entre 30 nm et 1 µm de diamètre. Selon leur origine cellulaire, deux populations principales ont été décrites. Les exosomes qui sont connus comme des vésicules d'origine endosomales et les microvésicules qui sont générées suite au bourgeonnement de la membrane plasmique.Les travaux portent sur l'isolation de VEs libérées par des cellules microgliales en culture primaire. Chez la sangsue, ces dernières sont séparées des populations de neurones suite à la dissociation du SNC. Après quatre jours de culture, les VEs des cellules microgliales ont été isolées du milieu et leur contenu protéique a été analysé par spectrométrie de masse.D'autre part, les VEs isolées ont été également testées in vitro pour leur potentiel à induire une croissance neuritique à la fois sur les neurones de sangsue et des lignées cellulaires de neuroblastome de mammifères.

  • Titre traduit

    Characterization of microglial extracellular vesicles and investigation of their neurotrophic potential


  • Résumé

    In Mammals, microglial cells are considered as the resident immune cells in central nervous system (CNS). Many studies demonstrated that, after injury, these cells are activated and recruited at the lesion site. Leech microglia presents a similar pattern of microglial activation and migration upon experimental lesion of its CNS. This activation is associated with the release of a large amount of Extracellular Vesicles (EVs). EVs are small particles produced by numerous cell types and found in several biological fluids including saliva, urine, breast milk, plasma and cerebrospinal fluid ... Their size fluctuates between 30 nm and 1 µm in diameter. Depending on their cell origin, two EVs populations are reported: exosomes are described to be endosomales vesicles, while microvesicles are generated after plasma membrane shedding. The main goal of this work was to isolate microglia EVs released in primery culture. For this purpose, microglial cells were separated from neurons after leech CNS dissociation. After four days, EVs were isolated from conditionned medium and their protein content was investigated by mass spectrometry analyses. In the other hand, EVs were assessed for their potential to induce neuritite outgrowth on both leech neurons and mammal neuroblastoma cell lines.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.