Écrire au lycée professionnel : obstacles et dispositifs de réapprentissage

par Cindy De Amaral

Thèse de doctorat en Sciences du langage Spécialité Didactique et Linguistique

Sous la direction de Catherine Frier et de Marie-Paule Jacques.

Le président du jury était Marie-Laure Elalouf.

Le jury était composé de Françoise Boch, Élisabeth Bautier.

Les rapporteurs étaient Patricia Lambert, Jean-Charles Chabanne.


  • Résumé

    Cette thèse, qui s’intéresse à la didactique de l’écrit au lycée professionnel, s’inscrit dans le cadre d’un projet labellisé Institut Carnot de l’Éducation pour sa dimension de lutte contre les inégalités scolaires.Cette recherche-action avait essentiellement pour but de proposer un dispositif pédagogique visant l’amélioration des compétences rédactionnelles des élèves de lycée professionnel, plus particulièrement dans les filières gestion-administration. Une première partie de mon travail de thèse a consisté à effectuer un premier diagnostic pour tenter d’identifier les difficultés qui pouvaient être propres au public de lycée professionnel (et plus particulièrement aux élèves à priori moins pourvus en capital scolaire). Il s’agissait également de collecter et d’analyser des productions écrites d’élèves et de procéder à des enquêtes sur le terrain afin d’identifier des compétences effectives souvent ignorées (Penloup, 2007) et les zones de difficultés des élèves. Durant cette phase de diagnostic, nous avons également observé les pratiques effectives de classe pour essayer d’identifier des freins et des leviers potentiels — en étant particulièrement attentive aux pratiques différenciatrices susceptibles d’entraver la progression de certains élèves (Bautier & Rayou, 2014) —.La deuxième étape de notre recherche consistait à concevoir et proposer aux enseignantes un dispositif pédagogique adapté. En partant du postulat que les difficultés rédactionnelles rencontrées par les élèves étaient en partie liées à un rapport insuffisamment réflexif à l’écrit, nous avons conçu un dispositif intégré qui associe des activités linguistiques à un travail métascriptural, centré sur la production écrite. Le postulat de départ étant que, pour faire progresser ces élèves, nous devions travailler conjointement les compétences rédactionnelles et le rapport à l’écrit, dans une approche transversale des compétences littéraciques.Les données collectées nous ont permis d’identifier un certain nombre de difficultés dans des domaines jusqu’alors peu interrogés : la ponctuation, la mise en paragraphes, la gestion des implicites. Nous avons également collecté des données très intéressantes concernent le rapport à l’écrit des élèves et des enseignants et leurs potentielles conséquences sur l’enseignement et l’apprentissage de l’écrit dans ce contexte de LP. Tous ces éléments nous ont permis de dégager des pistes didactiques originales, susceptibles de renouveler la réflexion dans ce domaine. Les résultats de l’expérimentation, quant à eux, tendent à montrer que l’on peut agir positivement sur les compétences rédactionnelles des élèves et notamment sur les aspects discursifs en mettant en place des tâches métascripturales avec un haut niveau d’exigence dans des classes considérées comme « faibles ». Ils montrent également des effets du dispositif sur les représentations de l’écrit des élèves comme des enseignants.Enfin, les données que nous avons pu collecter au fil de notre collaboration avec les enseignantes dans cette démarche de recherche-action ouvrent également des pistes didactiques concernant l’accompagnement au développement professionnel des enseignants.

  • Titre traduit

    Write in vocational school : obstacles and relearning devices


  • Résumé

    This PHD research , about teaching of writing in vocational school, takes place in a ICE project leaded by the social purpose of reducing school inequities.The main purpose of this research-action project was to create an educational tool which helps improving writing skills for pupils in vocational school, especially pupils in GA ‘s classrooms. The first part of my work was to make a diagnosis by trying to identify difficulties which can be specific to this pupils (and more specifically academic difficulties linked to the “scholar capital”). We collected and analyzed pupils written pieces and we proceeded to a survey trying to identify “des compétences ignorées”(Penloup, 2007) and difficulties of the pupils. During this period of the PHD research, we also observed classroom situations trying to identify breaks and levers in teaching practices. We gave a particular attention to practices which can participate, without the knowledge of teachers, to social inequities in class, practices that can obstruct learning for some pupils (Bautier & Rayou, 2014).The second step of this work consisted in creating a new educational tool especially for the classrooms involved in this project and to offer this tool to the teachers. Starting from the premise that the difficulties in writing of these pupils were linked to their representations of writing, we decided to offer an integrative approach of writing skill which associate some linguistics and reflexives activities to written production. The main idea was that, if we wanted to help the writing skills progress of this pupils, we must work on writing abilities and relation to writing in a transversal approach of literacy skills.Data’s collected allowed us to identify pupil’s difficulties not fully investigated yet : punctuation marks, paragraphs, tacit marks in written conversation…We also discovered some interesting facts about this pupils and their teachers’ representations about writing and their consequences in teaching and learning writing at vocational school context. These data allowed to find some original perspective to get a new reflexion about teaching writing. The results of the experimentation leaded to prove that we can act positively on writing skills and writing representations in a same way. The results show that we can have a positive action on the discursive abilities of pupils considered like the “weakest” by using high degree and very reflexive writing activities. We can also see a positive effect on pupils and teachers’ representations of writing.Finally, this collaboration with the teachers of two GA classroom shows that research-action coud be a way to support professional development of teachers.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes. Bibliothèque et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.