Bien-être au travail et performance de l'entreprise : une analyse par les paradoxes

par Nathalie Bernard

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Emmanuel Abord de Chatillon.

Le président du jury était Christian Defélix.

Le jury était composé de Véronique Dagenais-Desmarais.

Les rapporteurs étaient Nathalie Delobbe, Jean-Pierre Neveu.


  • Résumé

    À l’heure où les entreprises, confrontées à de nombreux bouleversements, sont plus que jamais en recherche de performance, et à l’heure où les salariés, dénonçant les conditions de travail et les pratiques managériales, n’ont jamais été aussi demandeurs de bien-être au travail, réconcilier le bien-être des salariés et la performance de l’entreprise est un sujet d’actualité et un enjeu stratégique pour les entreprises.La revue de la littérature et les résultats d’une analyse qualitative exploratoire menée à l’aide d’entretiens semi-directifs auprès de 55 salariés du groupe RESSIF (Réseau des Services Sociaux Interentreprises de France) nous amènent à envisager le « bien-être au travail » et la « performance de l’entreprise » en termes de méta-perspective paradoxale et à proposer des voies de résolution de ce paradoxe organisationnel.Pour ce faire, nous avons mené deux études quantitatives. La première étude est basée sur 5300 observations issues de l’enquête « conditions de travail » du Ministère français du travail. La deuxième est basée sur les réponses de 270 entreprises à un questionnaire en ligne portant sur les pratiques de gestion des ressources humaines.Finalement, nos résultats empiriques concluent que les facteurs permettant de concilier le bien-être au travail et la performance de l’entreprise sont, parmi les conditions de travail, la lutte contre l’intensité et l’insoutenabilité du travail et, parmi les pratiques de ressources humaines, le développement de la participation des salariés aux décisions de l’entreprise, la formation, les promotions et perspectives de carrière et, dans une moindre mesure, l’évaluation de la performance.Pour conclure ce travail, sont présentées les contributions théoriques, méthodologiques et managériales, ainsi que les voies futures de recherche.

  • Titre traduit

    Well-being at work and corporate performance : an analysis throught paradoxes


  • Résumé

    At a time when companies, faced with many upheavals, are more than ever in search of performance, and when employees, denouncing working conditions and managerial practices, have never been so demanding of well-being at work, reconciling employee well-being and company performance is a topical issue and a strategic challenge for companies.The literature review and the results of an exploratory qualitative analysis conducted using semi-directive interviews with 55 employees of the RESSIF group (Réseau des Services Sociaux Interentreprises de France) lead us to consider "well-being at work" and "company performance" in terms of paradoxical meta-perspective and to propose ways to resolve this organizational paradox.To do this, we conducted two quantitative studies. The first study is based on 5300 observations from the working conditions survey of the French Ministry of Labor. The second is based on the answers of 270 companies to an online questionnaire on human resources management practices.Finally, our empirical results conclude that the factors that make it possible to reconcile well-being at work and company performance are, among working conditions, the fight against work intensity and unsustainability and, among human resources practices, the development of employee participation in company decisions, training, promotions and career perspectives and, to a lesser extent, performance evaluation.To conclude this work, theoretical, methodological and managerial contributions are presented, as well as future research paths.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.