Addressing Inequalities in Education : need-Based Grants, Gender Differences and School Choice

par José Montalban Castilla

Thèse de doctorat en Analyse et politique économiques

Sous la direction de Julien Grenet.

Soutenue le 20-11-2019

à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) .

Le président du jury était Marc Gurgand.

Le jury était composé de Marc Gurgand, Ghazala Azmat, Caterina Calsamiglia, Gabrielle Fack, Silva Olmo.

  • Titre traduit

    Identifier les inégalités dans le système éducatif : bourses sur critères sociaux, différences de genre et choix d’établissement scolaire


  • Résumé

    Cette thèse rassemble des recherches sur trois sources d’inégalités éducatives en Espagne, à différents niveaux d’éducation (préscolaire, primaire, secondaire et supérieur). Ces recherches tentent d’évaluer l’impact causal de politiques de grande ampleur sur l'efficacité et l'équité des systèmes éducatifs. Le premier chapitre porte sur les effets de l'aide financière aux étudiants défavorisés, dans le contexte de l'enseignement supérieur. Les programmes nationaux d’aide financière (bourses) aux étudiants défavorisés couvrent une grande partie des étudiants et représentent une part non négligeable des budgets alloués à l’enseignement supérieur. En s’intéressant à une réforme du système de bourses en Espagne qui modifie les exigences académiques nécessaires pour bénéficier des aides, on tente d’identifier l’effet de ces exigences académiques, à niveau de bourse donné, sur les performances des étudiants, leur propension à abandonner ou réussir leurs études. Pour cela, on utilise des micro-données administratives sur l'univers des candidats aux bourses dans une grande université. En exploitant les discontinuités dans la formule d’éligibilité, on trouve des effets positifs marqués de l’association d’exigences académiques élevées aux bourses, sans aucun effet négatif sur le décrochage. Les étudiants sont plus fréquemment présents aux examens de fin d’année, leur moyenne générale comme leur taux de réussite y sont plus élevés, et ils ont moins souvent besoin de passer des rattrapages. Le deuxième chapitre s’intéresse à l’impact des conditions d’examen, dans le primaire et le secondaire, sur les performances académiques selon le genre. Les conditions d’examen académique elles-mêmes ont néanmoins fait l’objet de peu d’attention dans cette littérature. Ce chapitre s’intéresse précisément aux différences de performance entre garçons et filles qui apparaissent lorsque l’environnement de l’examen est modifié. Pour cela, ce chapitre analyse une intervention aléatoire concernant l’ensemble des élèves de 6e et 10e années dans la région de Madrid (Espagne). Les écoles de la région ont été assignées de façon aléatoire dans deux groupes devant administrer leurs examens de façon différente: en interne, où les élèves étaient évalués par des enseignants de l’école vs. en externe, où des enseignants extérieurs venaient effectuer les tests. Lorsque l’examinateur est externe, les filles performent moins bien que les garçons, notamment dans les matières où elles performent généralement moins bien à la base. Les données d’une enquête additionnelle sur le stress, la confiance en soi et le degré d’effort indiquent que ces performances relatives découlent d’une moins bonne gestion du stress provoqué par un environnement non familier. Le troisième chapitre étudie la relation entre choix de l’école et ségrégation scolaire, dans le contexte de l'éducation préscolaire. Ce chapitre vise à élargir cette littérature en étudiant comment la régulation publique affecte les décisions des familles et la ségrégation des enfants entre les écoles, dans le cadre du Mécanisme de Boston. Ce chapitre analyse deux réformes à grande échelle, entreprises dans la région de Madrid (Espagne). En particulier, on exploite ici une réforme interdistricts qui a largement élargi l’univers des choix possibles pour les familles. Son impact est mesuré en combinant une event study first difference entre cohortes avec une différence de différences. Grâce à des données uniques sur les candidatures des familles auprès des différentes écoles, ce chapitre montre que les familles ont candidaté à des écoles plus éloignées de leur domicile. La reforme produit des effets différenciés, avec les parents les plus éduqués et n’étant pas immigrés réagissant le plus fortement (en termes absolus). Les résultats indiquent un déclin de la ségrégation par niveau d’éducation des parents mais une croissance de cette ségrégation entre enfant de parents immigrés et non-immigrés.


  • Résumé

    This dissertation gathers evidence on three sources of education inequalities across different education levels (preschool, primary, secondary, and higher education) in the context of Spain. It revolves around the causal effects of large-scale educational policies on the efficiency and equity of educational systems.The first chapter focuses on the effects of financial aid for disadvantaged students in the context of higher education. National financial aid programs for disadvantaged students cover a large fraction of college students and represent a non-negligible component of the public budget. Using a reform in the Spanish need-based grant program, this paper tests the causal effect of receiving the same amount of grant under different intensities of academic requirements on student performance, degree completion and student dropout. I use administrative micro-data on the universe of applicants to the grant in a large university. Exploiting sharp discontinuities in the grant eligibility formula, I find strong positive effects of being eligible for a grant on student performance when combined with demanding academic requirements, while there are no effects on student dropout. Students improve their final exam attendance rate, their average GPA in final exams, and their probability of completing the degree. They also reduce the fraction of subjects that they have to retake. The second chapter centers on the gender differences in academic performance due to the testing-environment, in the context of primary and secondary education. However, little attention has been devoted to investigating how the organization of student testing may influence the relative performance of male and female students. This paper analyzes the gender gap in test scores that arises as a result of differential responses by boys and girls to the testing environment. To that end, we exploit a unique randomized intervention on the entire population of students in the 6th and 10th grades in the Region of Madrid (Spain). The intervention assigned schools to either internally or externally administered testing. We find that girls do worse than boys in exams that are externally administered, especially in male-dominated subjects. Additional survey evidence on stress, self-confidence, and effort suggests that lower relative female performance in externally administered tests results from a lower ability to cope with stressful situations as a result of less familiarity with the testing environment.The third chapter studies the relationship between school choice priorities and school segregation in the context of preschool education. This work aims at broadening the scope of market design questions to school choice by examining how government-determined school choice priorities affect families’ choices and pupil sorting across schools in the context of the Boston Mechanism. We use two large-scale school choice reforms in the school choice priority structure undertaken in the region of Madrid (Spain) as a source of variation. In particular, we exploit an inter-district school choice reform that widely expanded families’ choice set of schools. We combine an event study first difference across cohorts and a Difference-in-Difference design to identify the impact of the reforms. Using unique administrative data on parents’ applications to schools, this paper shows that families reacted to the reform exerting higher inter-district choice and applying to schools located further away from home than before the reform. We find distributional effects of the reform concluding that parents from the highest education levels and parents of non-immigrant students were those who reacted the most in absolute terms. We find a decrease in school segregation by parental education and an increase in school segregation by immigrant status.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.