L'appropriation du modèle jésuite comme acte fondateur. Les fidèles compagnes de Jésus (1820) : genre, sainteté et processus de légitimation

par Sarah Barthélemy

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Pierre Antoine Fabre et de Silvia Mostaccio.

Le président du jury était Paul Servais.

Le jury était composé de Pierre Antoine Fabre, Silvia Mostaccio, Paul Servais, Jean-Pascal Gay, Sol Serrano, Philippe Boutry, Rosaria Cabibbo.

Les rapporteurs étaient Jean-Pascal Gay, Sol Serrano.


  • Résumé

    Dans la France du début du XIXe siècle, Marie Madeleine de Bengy de Bonnault d’Houët (1781-1858) fonde les Fidèles Compagnes de Jésus, afin d'« être jésuite ». Que signifiait l'utilisation du modèle jésuite comme instrument d'action ? Quelles sont les constructions identitaires, tant masculines que féminines, qui émergent de cette initiative ? En partant d'une approche au croisement entre genre et religion, basée sur des sources écrites produites par des femmes et des hommes, ainsi que des sources institutionnelles, il s'agira de faire l'histoire du rapport entre les sexes au niveau individuel, à partir de la fondatrice et des jésuites de son entourage, et au niveau collectif, à partir de l'enjeu d'institutionnalisation de la congrégation nouvellement créée, face à la Compagnie de Jésus et aux Congrégations de la curie romaine. Devant cette proposition de vie religieuse féminine, la réponse de l'Église est plurielle, se traduisant par des conflits comme des collaborations, indépendamment de ses niveaux hiérarchiques et géographiques.Deux fondements de la légitimation guident cette recherche : celui du parcours d'une femme et de ses conditions d'accès à l'autorité dans un dispositif masculin, mais également celui d'une femme en marge de l'Église devenue candidate à la sainteté. Le corpus hagiographique, composé de multiples formes de récits et des positiones, oscille entre plusieurs représentations genrées de Madame d'Houët, pour finalement valider une féminité qui échappe à ce qui est perçu comme les limites de son sexe tout en se conformant à l'idéal de la fondatrice.

  • Titre traduit

    The appropriation of the Jesuit model as a founding act. the faithful companions of Jesus (1820) : gender, sanctity and legitimation process


  • Résumé

    In early 19th century France, Mary Magdalene de Bengy de Bonnault d'Houët (1781-1858) founded the Faithful Companions of Jesus in order to "be a Jesuit". What did the use of the Jesuit model mean as an instrument of action? What are the masculine and feminine identities that emerge from this initiative? Situated at the crossroads of gender and religious history, based on written sources produced by women and men, as well as institutional sources, this project seeks to understand the relationship between the sexes at the individual level, through the founder and the Jesuits in her entourage, and at the collective level, through the institutionalization of the newly created congregation, faced with the Society of Jesus and the Congregations of the Roman Curia. The Church's response towards this proposal of female religious life is plural, resulting in conflicts and collaboration, regardless of its hierarchical and geographical levels.Two foundations of legitimation guide this research: on the one hand, a woman's journey and her conditions of access to authority in a male system, on the other, a woman on the margins of the Church who has become a candidate for sainthood. The hagiographical corpus, composed of multiple narratives and the “positiones”, oscillates between several gendered representations of Madame d'Houët, to finally validate a femininity that escapes what is perceived as the limits of her sex while conforming to the foundress' ideal.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.