L'acceptabilité sociale de l'hydrogène et son processus de co-construction, un enjeu pour la transition énergétique dans les territoires

par Nicolas Dupuis

Thèse de doctorat en Aménagement de l'espace et urbanisme

Sous la direction de Hervé Flanquart.

Soutenue le 15-11-2019

à Littoral , dans le cadre de École doctorale Sciences économiques, sociales, de l'aménagement et du management (Villeneuve d'Ascq) , en partenariat avec Laboratoire Territoires, villes, environnement et société (Villeneuve d'Ascq, Nord) (laboratoire) , Pôle métropolitain de la Côte d'Opale (Financeur) et de Territoires- Villes- Environnement & Société - EA 4477 / TVES (laboratoire) .

Le président du jury était Christophe Gibout.

Le jury était composé de Myriam Mokhtari Merad, Fabienne Picard, Séverine Frère, Oscar Eduardo Navarro Carrascal.

Les rapporteurs étaient Myriam Mokhtari Merad, Fabienne Picard.


  • Résumé

    L'objectif principal de cette thèse de doctorat consiste à définir et étudier le processus de co-construction de l'acceptabilité sociale de l'hydrogène, ainsi que les enjeux qu'il représente pour la transition énergétique dans les territoires. Pour cela, deux terrains d'études ont été sélectionnés, qui comprennent chacun un projet de démonstration de mobilité liée à l'hydrogène : Navibus H2 (Nantes) et HyWay (Lyon). À titre comparatif, les résultats d'une étude réalisée en amont de la thèse sur un troisième terrain, GRHYD (Communauté Urbaine de Dunkerque) ont également été intégré à cette thèse. La méthodologie, faisant appel à divers concepts théoriques, a été conçue pour appréhender le fait que le sujet d'étude soit peu connu du grand public. Les enquêtes ont été réalisées par questionnaire et par entretiens : à Nantes, en amont de la démonstration, auprès d'usagers d'une navette fluviale électrique et d'acteurs du quartier desservi par cette navette, et à Lyon, en cours de démonstration, auprès d'utilisateurs de véhicules électriques fonctionnant avec de l'hydrogène, ainsi qu'auprès de chargés de mission et d'élus de la métropole. Les résultats sont ensuite analysés à partir d'analyses statistiques et textuelles, puis comparés entre eux, ainsi qu'à ceux de l'enquête préalable réalisée à Dunkerque. Il a pu ainsi être mis en évidence un ensemble de représentations, d'attentes ou d'attitudes liées à l'hydrogène et plus ou moins partagées entre les groupes étudiés. Une réflexion est ensuite proposée sur la manière d'envisager une étude d'acceptabilité sociale en lien avec des projets de démonstration, ainsi que les atouts que cela représente pour une transition énergétique dans les territoires.

  • Titre traduit

    Social acceptability of hydrogen and its co-construction process, a stake for the energy transition in territories


  • Résumé

    The main objective of this thesis is to define and study the hydrogen social acceptability process, as well as the challenges of the energy transition in territories. Two fields of study with a hydrogen mobility demonstration project were selected : Navibus H2 (Nantes), and HyWay (Lyon). For comparison, this thesis includes the results of a study completed upstream, on a third field, GRHYD (Dunkirk). Hydrogen is relatively unheralded by the general public, therefore the methodology for studying was built using various theoretical concepts. The survey was conducted by questionnaire and interviews. In Nantes, it was conducted upstream the demonstration, with users of a river shuttle, the actors of the district served by this shuttle and the project directors. In Lyon, it was conducted while the demonstration, with drivers of hydrogen fuel cell vehicles and members of the metropolitan organisation. Statistical and textual analyses provided comparisons between the results, as well as one with those of the preliminary survey conducted in Dunkirk. Dealing with perceptions, representations, expectations and attitudes related to hydrogen, makes possible to study how they are shared between groups. It finally leads to think about how to consider a social acceptability study related to demonstration projects, as well as its advantages to engage an energy transition in territories.

Accéder en ligne

bibliorespect


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université du Littoral-Côte d'Opale (Dunkerque, Nord). SCD.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.