Évaluation de l’électrohystérogramme pour la surveillance et le diagnostic des femmes à risque d’accouchement prématuré

par Charles Muszynski

Thèse de doctorat en Bio-ingénierie : Unité de Recherche Biomécanique et Bio-ingénierie (UMR-7338)

Sous la direction de Catherine Marque et de Jean Gondry.

Soutenue le 29-05-2019

à Compiègne , dans le cadre de École doctorale 71, Sciences pour l'ingénieur (Compiègne) , en partenariat avec Biomécanique et Bioingéniérie (laboratoire) .


  • Résumé

    L’accouchement prématuré est un problème de santé publique dans le monde et notamment dans les pays économiquement développés avec un taux variant entre 7 et 12 % des naissances. Le diagnostic du risque d’accouchement prématuré est difficile à faire et les outils à notre disposition ont peu évolué ces dernières années. La contraction utérine est la conséquence directe de l’activité électrique au niveau du myomètre. Le type de contraction est lié à l’importance de l’excitabilité cellulaire et de sa diffusion à l’ensemble du myomètre. Le recueil et l’analyse de cette activité électrique par des électrodes de surface est aujourd’hui le seul moyen non invasif d’étudier, pendant la grossesse, les mécanismes qui sont à l’origine de la contraction. L’enregistrement de l’électromyogramme utérin ou électrohystérogramme (EHG) est donc prometteur pour réaliser un diagnostic et une surveillance des femmes à risque d’accouchement prématuré. Dans ce travail de thèse 3 études cliniques ont été réalisées. Dans la première, j’ai étudié différentes électrodes de surface permettant d’enregistrer les signaux électriques. Je propose à la fin de cette première partie un système d’électrodes pour permettre à la fois un enregistrement de qualité et une pose aisée compatible avec une application clinique. Dans la deuxième étude j’ai étudié la détection automatique des contractions par l’EHG avec des résultats encourageants pour l’application clinique et notamment en ambulatoire. Enfin dans la troisième étude j’ai étudié la prédiction du risque d’accouchement prématuré par l’analyse de paramètres électriques issus de l’EHG. Les résultats obtenus permettent d’améliorer la prédiction du risque d’accouchement prématuré par rapport aux outils utilisés en routine.

  • Titre traduit

    Diagnosis and follow up of women with threatened preterm birth by uterine electromyogram


  • Résumé

    Premature birth is a public health problem in the world, particularly in economically developed countries with a rate varying between 7% and 12% of births. The diagnosis of the risk of premature labor is difficult to make and the tools at our disposal have changed little in recent years. Uterine contraction is a direct consequence of electrical activity at the level of the myometrium. The type of contraction is related to the importance of cell excitability and its diffusion to the entire myometrium. The analysis of this electrical activity by surface electrodes is currently the only non-invasive way to study the mechanisms that are at the origin of the contraction. The recording of the uterine electromyogram or electrohysterogram (EHG) is therefore promising for the diagnosis and surveillance of women at risk of preterm birth. In this thesis work 3 clinical studies have been carried out. In the first clinical study, different surface electrodes to record electrical signals were tested. I propose at the end of this first part a system of electrodes to allow at the same time a recording of quality and an easy pose compatible with a clinical application. In the second study , the automatic detection of contractions by the El-IG was studied with encouraging results for the clinical application and especially in ambulatory. Finally, in the third clinical experiment, I studied the prediction of the risk of premature delivery by the analysis of electrical parameters extracted from the EHG. The results obtained make it possible to improve the prediction of the risk of premature delivery compared to the tools used routinely.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.