Violences et souffrances en milieu hospitalier : le cas des infirmiers du gouvernorat de Tunis

par Donia Remili

Thèse de doctorat en Psychologie, psychologie clinique, psychologie sociale. Psychologie

Sous la direction de Valérie Cohen-Scali et de Noureddine Kridis.

Le président du jury était Patrick Obertelli.

Les rapporteurs étaient Abed El Majid Naceur, Anne-Marie Costalat-Founeau.


  • Résumé

    Des études récentes confirment que la violence au travail dans le secteur de la santé est universelle, malgré certaines différences locales, et qu’elle impacte aussi bien les hommes que les femmes, (Di Martino, 2002). Cette recherche, s’attache à décrire les perceptions de la violence et de la souffrance chez ces professionnels de santé, à travers l’évaluation de la perception des risques psychosociaux, par les infirmiers et ce, dans les services des urgences, et d’hospitalisation à Tunis.Il s’agit de souffrances délétères multiples, qui se teintent du stress, et du burn out, s’alimentent de l’anxiété, s’amplifient par un système organisationnel défaillant et une qualité relationnelle inconsistante Il s’agit d’une étude, descriptive, transversale, prospective, portant sur une population d’infirmiers, exerçant dans trois hôpitaux répartis sur des services d’urgence et des services d’hospitalisation. L’étude est divisée, en parties ; exploratoire, quantitative et qualitative. Le cadre de référence général, étant l’approche systémique, notamment par Brondenfenbrenner (1979), ainsi que ; dans le domaine de l’organisation, par Mintzberg et en communication par l’école Palo Alto…, associée, essentiellement, à L’approche transactionnelle, sur le stress et le coping ; ainsi que l’approche humaniste en sciences infirmières (en matière de la relation soignant-soigné).

  • Titre traduit

    Violence and suffering in hospitals : the case of the nurses of the governorate of Tunis


  • Résumé

    Recent studies, confirm that workplace violence in the health sector is universal, despite some local differences. It affects both men and women. (Di Martino, 2002). This research attempts to describe the perceptions of violence and suffering within these health professionals through the evaluation of perception of psychosocial risks by nurses in the emergency and hospitalization departments in the governorate of Tunis. It is about multiple deleterious sufferings, which are tinged with stress, and burn out. Fed with anxiety, and amplified by a faulty organizational system, and an inconsistent relational quality. It is a descriptive cross-sectional prospective study of a nursing population working in three hospitals distributed over emergency and hospitalization departments. The study isdivided into exploratory, quantitative and qualitative parts. The general frame of reference, being the systemic approach, notably by Brondenfenbrenner (1979), as well as; in the field of organization, by Mintzberg, and in communication, by the school Palo Alto ..., associated essentially with the transactional approach, on stress and coping as well as the humanistic approach to nursing (Healer-healed relationship).

Accéder en ligne

bibliorespect


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.