Les Romans de Maïssa Bey, une oeuvre à la charnière des transformations : Histoire, société et Création.L'exemple de : Entendez-vous dans les montagnes (2002), Bleu, blanc, vert. (2006), Pierre, Sang, Papier ou Cendre. ( 2008) et Puisque mon cœur est mort. (2010)

par Rose El kalach

Thèse de doctorat en Littérature française et comparée - Cergy

Sous la direction de Sylvie Brodziak.

Soutenue le 28-05-2019

à Cergy-Pontoise , dans le cadre de École doctorale de droit et sciences humaines (Cergy-Pontoise, Val-d'Oise) , en partenariat avec AGORA (Cergy-Pontoise, Val-d'Oise) (laboratoire) .


  • Résumé

    Dans le contexte algérien contemporain, la femme a activement participé aux guerres pour l'indépendance, eu accès à l'école de la République et a imposé sa présence dans un milieu dominé par les hommes. Sous la décennie noire, le tragique historique a fait de la femme- intellectuelle de surcroit- la première cible des extrémistes religieux. Les auteures algériennes avaient le choix de se taire, elles ont préféré écrire, parcourant comme c'est le cas pour Bey, l'histoire de l'Algérie contemporaine. Maïssa Bey fait partie de cette génération d'auteures qui ont dit l'horreur de l'Histoire, qui se sont senti dépositaires d’une Histoire collective à laquelle elles assistent en tant que femmes d'abord, intellectuelles ensuite.Mais si les romans beyens se posent comme support intellectuel pour la lutte contre les dérives de la violence historique, sociale, religieuse, etc., il n’en demeure pas moins que l’individualité de Bey cède la place à la parole de la collectivité, chaque lecteur pouvant reconnaître dans le portrait d’une victime la figure de toute personne acculée arbitrairement au silence.C'est justement à la charnière de toutes ces transformations qui ont touché l'Histoire de l'Algérie, la société algérienne et la création romanesque résultant d'un séisme identitaire que se situe l'œuvre de Maïssa Bey et que nous comptons explorer dans ce travail.Mots-clés : Maïssa Bey, littérature algérienne francophone, fictionnalisation de l'histoire, idéntité individuelle, identité collective.

  • Titre traduit

    The work of Maïssa Bey at the hinge of transformations : History, society and creations.


  • Résumé

    In the contemporary Algerian context, the woman actively participated in wars for independence, had access to the school of the Republic and imposed her presence in a male-dominated environment. Under the Algerian Civil War, the tragic history has made the intellectual woman moreover the first target of religious extremists. The Algerian authors had the choice to be quiet, they preferred to write, browsing as is the case for Bey, the history of contemporary Algeria. Maïssa Bey is part of this generation of writers who have said the horror of history, who felt they were the depositary of a collective history that they attend as women first, then intellectual.But if Bey novels arise as intellectual support for the fight against the excesses of historical, social, religious violence, etc., the fact remains that Bey's individuality gives way to the word of the collectivity , each reader can recognize in the portrait of a victim the figure of any person arbitrarily driven to silence.It is precisely at the turning point of all these transformations that have touched the history of Algeria, the Algerian society and the romantic creation resulting from an identity crisis that the work of Maïssa Bey is located and that’s what we intend to explore in this work.Key-words : Maïssa Bey, algerian francophone literature, fictionnalisation of the history, individual identity, collective idendity.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Service commune de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.