Distribution des commerces et forme urbaine : Modèles orientés-rue pour la Côte d'Azur

par Alessandro Araldi

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Giovanni Fusco et de Christine Voiron-Canicio.

Soutenue le 16-09-2019

à Côte d'Azur , dans le cadre de École doctorale Sociétés, humanités, arts et lettres (Nice ; 2016-....) , en partenariat avec Université de Nice (1965-2019) (établissement de préparation) , Étude des structures, des processus d'adaptation et des changements de l'espace. UMR 7300 (Nice ; 2012-) (laboratoire) et de Études des Structures, des Processus d’Adaptation et des Changements de l’Espace (laboratoire) .

Le président du jury était Didier Josselin.

Le jury était composé de Didier Josselin, Dominique Badariotti, Cécile Tannier, Meta Y. Berghauser Pont, Jean-Claude Thill.

Les rapporteurs étaient Dominique Badariotti, Cécile Tannier.


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat analyse et discute la relation entre la distribution spatiale des activités commerciales et la forme urbaine. Plus précisément, dans ce travail, nous nous intéressons aux relations statistiques spatiales entre la localisation des activités commerciales de petite et moyenne taille et les propriétés physiques de la forme urbaine dans la région métropolitaine de la Côte d'Azur. L'hypothèse sous-jacente de cette recherche est que les caractéristiques physiques du paysage bâti pourraient influer la façon dont les humains perçoivent et utilisent l'espace urbain et, en définitive, sur la répartition et l'organisation des activités commerciales dans les villes. Au cours des deux dernières décennies, les spécialistes ont étudié de plus en plus cette relation. Néanmoins, les caractéristiques du tissu commercial et du tissu urbain sont souvent réduites aux notions simples de, densité de magasin et de configuration de réseau de rue. Plusieurs aspects, tels que la typologie d'agglomération morpho-fonctionnelle du commerce de détail, les caractéristiques géométriques du paysage à l'échelle de la rue et l'influence contextuelle du tissu urbain sont traditionnellement exclus de ces analyses. Ces aspects devraient être encore plus importants lorsque l'on étudie des zones métropolitaines très hétérogènes comme la Côte d'Azur, où l’on retrouve une combinaison de villes de tailles différentes et de régions morphologiques paradigmatiques : centres médiévaux, zones planifiées modernes et contemporaines et étalement suburbain. Pour surmonter ces limitations, des protocoles basés sur la théorie et assistés par ordinateur sont sélectionnés et développés dans cette thèse permettant l'extraction de mesures quantitatives de forme commerciale et urbaine. En particulier, partant des théories traditionnelles de la géographie du commerce et de la morphologie urbaine, deux procédures sont proposées et mises en œuvre, fournissant une description détaillée des tissus urbains et commerciaux à l’échelle de la rue. Ces méthodologies se basent sur des combinaisons innovantes de protocoles de géo-traitement et sur des approches d’IA (Réseaux Bayésiens). Les relations statistiques entre les descripteurs morphologiques urbains et de distribution commerciale sont étudiées à travers la mise en œuvre de plusieurs modèles de régression statistique. La décomposition de la zone d'étude dans les sous-régions morphologiques à la fois à l'échelle méso et macro, ainsi que la mise en œuvre de procédures de régression pénalisées, permettent d'identifier des combinaisons spécifiques de caractéristiques morphologiques urbaines avec les caractéristiques de distribution spatiales du commerce. Dans le cas de la Côte d'Azur, les résultats de ces modèles confirment la relation statistique entre les propriétés de configuration du réseau de rues et de la distribution spatiale du commerce. Néanmoins, il a été également démontré que le rôle de certaines variables morphométriques de paysage à l'échelle de la rue constitue également un aspect pertinent de la forme urbaine lors de l’enquête sur la distribution du commerce. Enfin, il a été démontré que le contexte morphologique à la fois à moyenne et à grande échelle est un facteur clé pour expliquer la répartition des petites et moyennes activités commerciales dans une grande région métropolitaine.

  • Titre traduit

    Retail distribution and urban form : Street-based models for the French Riviera


  • Résumé

    This doctoral dissertation analyses and discusses the relationship between the spatial distribution of retail and urban form. More precisely, in this work, we focus on the spatial statistical relationships which occur between the localisation of small and average-sized stores and the physical properties of the urban form in the metropolitan area of the French Riviera. The underlying hypothesis of this research is that the physical characteristics of the built-up landscape might influence how humans perceive and use urban space, and, ultimately, how stores are distributed and organised within cities. In the last two decades, scholars have been increasingly investigating this relationship. Nonetheless, both retail and urban form characteristics are often reduced to the simple notions of store density and street-network configuration respectively. Several aspects, such as the retail morpho-functional agglomeration typology, the geometrical characteristics of the streetscape and the contextual influence of the urban fabric are traditionally excluded from these analyses. These aspects should be even more important when studying highly heterogeneous metropolitan areas like the French Riviera, a combination of differently-sized cities and paradigmatic morphological regions: medieval centres, modern and contemporary planned areas, and suburban sprawl. To overcome these limitations, computer-aided, theory-based protocols are accurately selected and developed in this dissertation, allowing for the extraction of quantitative measures of retail and urban form. In particular, starting from traditional theories of retail geography and urban morphology, two location-based network-constrained procedures are proposed and implemented, providing a fine-grained description of the urban and retail fabrics at the street-level. These methodologies are based on innovative combinations of geoprocessing and AI-based protocols (Bayesian Networks). The statistical relationship between retail and urban morphological descriptors isinvestigated through the implementation of several statistical regression models. The decomposition of the study area in morphological subregions both at the meso- and macroscale, combined with the implementation of penalised regression procedures, enables the identification of specific combinations of urban morphological characteristics and retail patterns. In the case of the French Riviera, the outcomes of these models confirm the statistical significance of the relationship between street-network configurational properties and retail distribution. Nevertheless, the role of specific streetscape morphometric variables is demonstrated to be also a relevant aspect of the urban form when investigating the retail distribution. Finally, the morphological context both at the meso- and macro- scale is demonstrated to be a key factor in explaining the distribution of retail within a large urban area.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Côte d'Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.