Le bagne colonial dans le roman français, 1851-1938 : genèse et structure

par Mansour Bouaziz

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Odile Gannier et de Geneviève de Viveiros.

Soutenue le 05-03-2019

à l'Université Côte d'Azur (ComUE) en cotutelle avec Western university (Canada) , dans le cadre de École doctorale Sociétés, humanités, arts et lettres (Nice ; 2016-....) , en partenariat avec Centre transdisciplinaire d’épistémologie de la littérature et des arts vivants (Nice ; 2012-....) (laboratoire) , Université de Nice (1965-2019) (établissement de préparation) et de Centre transdisciplinaire d’épistémologie de la littérature et des arts vivants (laboratoire) .

Le président du jury était Laurence Neil De Looze.

Le jury était composé de Laurence Neil De Looze, Jean-Marie Seillan, Nicolas Gauthier, Daniel Vaillancourt, Yves Strickler.

Les rapporteurs étaient Jean-Marie Seillan, Nicolas Gauthier.


  • Résumé

    Le personnage du forçat est omniprésent dans la littérature française du XIXe et du début du XXe siècle. La représentation du monde des travaux forcés dans les bagnes portuaires et plus tard extra-métropolitains est à la croisée de la représentation plus large de la criminalité au XIXe siècle, selon un développement historique concomitant avec l’expansion coloniale. Les faits divers, ces petits bulletins d’alerte lancés comme une basse continue sur la cité, changent la manière de percevoir la criminalité. Obéissant à une structure particulière, le fait divers va remodeler la représentation littéraire de la criminalité. C’est ici qu’intervient le personnage du forçat. En effet, jouissant d’un statut particulier (mort/vivant/revenant), il offre aux romanciers des « conditions de possibilité » inédites jusque-là dans le monde des lettres. Jean Valjean, Monte-Cristo et Chéri-Bibi, pour ne citer que les plus connus, sont devenus des modèles dans ce qu’on peut appeler le « roman de la chiourme », (sous)-genre qui se développe en France à partir de 1830. Ainsi, Valjean donnera l’archétype du « forçat innocent », le converti miraculé et la réincarnation de Jésus-Christ. Monte-Cristo sera le Vengeur par excellence, dont le parcours donnera le modèle du genre – la vengeance étant un topos inévitable de la littérature populaire du XIXe siècle et jusqu’à nos jours. Chéri-Bibi quant à lui, au début du XXe siècle, incarne un tournant dans l’histoire du genre ; il serait au roman de la chiourme ce que Don Quichotte fut pour le roman de chevalerie : une somme et un dépassement. L’étude que nous proposons, centrée sur la « genèse et la structure » du roman du bagne, est un voyage à rebours dans l’histoire de ce genre qui ne dit pas son nom.

  • Titre traduit

    Penal colony in French novel, 1851-1938 : Genesis and structure


  • Résumé

    The character of convict is omnipresent in French literature of the nineteenth and early twentieth centuries. The representation of the world of hard labor in metropolitan and colonial prisons is at the crossroads of the broader representation of crime in the nineteenth century, according to a concomitant historical development with colonial expansion. The miscellaneous news, these little newsletters launched continually on the city, change the way of perceiving crime. Obeying a specific structure, this type of news will reshape the literary representation of crime. This is where the character of the convict comes in. Indeed, enjoying a special status (dead/alive/revenant), it offers novelists "conditions of possibility" unseen until then in the world of letters. Jean Valjean, Monte-Cristo and Chéri-Bibi, to name only the well known, have become models in what we can call the "novel of the convicts", literary (sub)-genre which develops in France from 1830 onwards. Thus, Valjean will give the archetype of the "innocent convict", the miraculous convert and the reincarnation of Jesus Christ. Monte-Cristo will be the Avenger par excellence, whose course will be the model of the genre - revenge being an inevitable topos of popular literature of the nineteenth century and until today. As for Chéri-Bibi, at the beginning of the twentieth century, embodies a turning point in the history of gender; it would be to the novel of the convict what Don Quixote was for the chivalric romance: a sum and a surpassing. The study we propose, oriented on the "genesis and structure" of the prison novel, is a reverse journey in history of this literary genre that does not say its name.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 01-01-2021

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Côte d'Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.