Les relations transnationales entre le Québec et la Chine populaire(1960-1980) : acteurs, savoirs, représentations

par 禹锡 刘

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Yves Denéchère et de Martin Petitclerc.

Soutenue le 03-09-2019

à Angers en cotutelle avec l'Université du Québec à Montréal , dans le cadre de École doctorale Sociétés, temps, territoires (Angers) , en partenariat avec Temos (FRE CNRS 2015). Temps, Mondes, Sociétés (équipe de recherche) .

Le président du jury était Christopher E. Goscha.

Le jury était composé de François Hourmant.

Les rapporteurs étaient Serge Granger, Laura Madokoro.


  • Résumé

    Au Québec, l’intérêt pour la Chine populaire a émergé durant la deuxième moitié des années 1960, et s’est développé au cours de la décennie suivante. Animés par des motivations diverses, un certain nombre d’individus et de groupes se sont donné pour objectif de contribuer à véhiculer une meilleure image de la Chine au sein du peuple canadien et québécois. À travers divers prismes politiques, sociaux et culturels, ils ont appréhendé la Chine à leurs manières. Ils ont ainsi façonné les représentations de ce pays dans les sphères universitaire, politique et sociale du Québec.À travers l’étude de l’évolution, de la transmission et de la diffusion des perceptions et des connaissances de la Chine au sein de la société québécoise, notre thèse éclaire la contribution des acteurs non étatiques aux relations transnationales entre le Québec et la Chine pendant la période 1968-1980. En effet, dès avant la réception de la délégation chinoise par le gouvernement québécois en 1977, des individus et des réseaux associatifs ont coordonné des actions au niveau international, en agissant au sein d’institutions académiques, d’associations d’amitié et d’organisations politiques. Ces acteurs autonomes ont développé de nombreuses interactions avec la société chinoise en amont, au-delà et en deçà des relations interétatiques. Cette dimension a été trop négligée par l’historiographie des relations internationales du Québec qui est principalement centrée sur l’action étatique et la politique étrangère.

  • Titre traduit

    The transnational relations between Quebec and People's Republic of China (1960-1980) : Actors, knowledge and representations


  • Résumé

    In Quebec, the interest in People's Republic of China emerged in the second half of the 1960s and developed over the next decade. Driven by different motivations, a number of individuals and groups aimed at conveying a better image of China among the Canadian and Quebec people. Through various political, social and cultural prisms, they understood China in their manners and contributed to shaping the image of this country in the academic, political and social spheres of Quebec. Through the study of the evolution, transmission and diffusion of perceptions of China and knowledge about this country within Quebec society, this thesis illuminates the contribution of non-state actors to transnational relations between Quebec and China during the two decades analysed. Indeed, even before the reception of the Chinese delegation by the Quebec goverment in 1977, individuals and associative networks coordinated actions at the international level, by acting within academic institutions, frienship associations and political organizations. These autonomous actors have developed and maintened a multitude of interactions with Chinese society beyond interstate relations. This dimension has been neglected by the historiography of Quebec's international relations which is mainly focused on state actions and foreign policy

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Droit - Economie - Santé.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.