Les « jeunes auteurs » coréens nés dans les années 1980-1990 : traduire la solitude et le silence : sur les oeuvres de Jeong Yong-jun, Han Yu-joo, Choi Jin-yeong, Yoon Go-eun et Park Sol-moe

par Lucie Angheben

Thèse de doctorat en Création artistique et littéraire

Sous la direction de Alexis Nuselovici et de Hye-gyeong Kim.

Le président du jury était Pierre Kaser.

Le jury était composé de Min Sook Wang.

Les rapporteurs étaient Myeong-Kyo Jeong, Marie Vrinat-Nikolov.


  • Résumé

    Cette recherche s’intéresse aux nouvelles coréennes des écrivains nés dans les années 1980-1990. Bien qu’ils aient grandi dans une Corée démocratique et sous des conditions matérielles plus simples que leurs ainés, les « jeunes auteurs » présentent des œuvres constamment marquées par la noirceur et le mal-être. À travers l’exemple de cinq nouvelles, nous analysons la solitude et le silence au regard d’une approche interdisciplinaire liant la littérature et la traduction. Cette thèse offre une traduction intégrale et commentée du corpus primaire, afin de questionner la manière dont la solitude est ressentie par les jeunes dans la société coréenne actuelle. Une solitude négative issue de l’isolement au milieu d’un groupe dont on souhaiterait faire partie s’oppose à une solitude positive émanant d’un désir de calme au milieu du tumulte d’un quotidien parfois rendu difficile par des normes inspirées par la hiérarchie héritée du confucianisme. De plus, être seul peut être un phénomène volontaire ou non. En outre, les personnages mis en scène dans les nouvelles souffrent de difficultés de communication. La communication directe réelle est difficile à mettre en place, que ce soit du fait d’un « mal-dit » de la part du locuteur, ou d’un « mal-compris » de la part de l’interlocuteur. Lorsque cette difficulté à s’exprimer à l’oral se change en silence, l’incapacité involontaire à parler par peur des malentendus s’ajoute au choix volontaire de se cacher dans le silence. Ainsi, tout en exprimant la souffrance d’une existence, les expressions silencieuses comme l’écriture et la littérature se présentent comme des formes de communication idéales.

  • Titre traduit

    The 1980s-born "young writers" from Korea : translating loneliness and silence : on the works of Jeong Yong-jun, Han Yu-joo, Choi Jin-yeong, Yoon Go-eun and Park Sol-moe


  • Résumé

    This research aims to focus on Korean short stories written by young writers born in the 1980s. Despite being raised under a democracy and easier conditions than their seniors, the so-called “young generation” of writers displays a constant gloominess and uneasiness in their works. Through the examples of five short stories, loneliness and silence are analyzed under an interdisciplinary approach, making use of both literary and translation studies. While producing a fully commented translation, this thesis shows how the fact of being alone can be felt by young people in today’s Korean society, opposing a negative loneliness coming from the isolation from the group one wishes to be part of, and a positive solitude viewed as a oasis of calm in the middle of a roaring daily life often made stressful by the Confucian-hierarchy-inspired norms. We analyze how being alone can be seen both in a positive and negative way, and also as a voluntary or involuntary fact. Furthermore, the characters displayed in the short stories suffer from difficulties of speech and communication. Real and direct communication is hardly made possible, would it be a matter of “wrongly-said” from the first speaker, or “wrongly-understood” from the interlocutor. When this speech uneasiness turns into silence, the involuntary incapacity to speak from fear is added to the voluntary choice to hide from the risks of a distorted oral production. Thus, while expressing the suffering of one’s life, silent expression such as writing and literature appears to be the easiest choice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.