Open Innovation : le rôle des coopérations dans l’innovation

par Samih Atmane

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Isabelle Liotard et de Egidio Luis Miotti.

Soutenue le 06-02-2018

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Centre d'écononomie de Paris Nord (laboratoire) et de Université Paris 13 (Etablissement de préparation) .

Le président du jury était Hugues Jennequin.

Le jury était composé de François Moreau, Philippe Barbet.

Les rapporteurs étaient Valérie Revest-Arliaud, Julien Pénin.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet d’appréhender le comportement innovant des entreprises françaises, à l’heure de l’innovation ouverte et collaborative. Au-delà de cet objectif, la présente étude est élargie pour inclure l’analyse du processus d’innovation dans les firmes industrielles argentines.Au regard de nos résultats, il s’avère que les entreprises ont des besoins et des capacités à coopérer (et donc à ouvrir leur processus d’innovation) variables. Au-delà du fait de coopérer, les entreprises sont intéressées par des partenaires différents, ce qui renvoie à des objectifs et des contenus de coopération différents.Nos estimations économétriques ont permis de confirmer un lien positif entre l’ouverture et la performance en matière d’innovation. De plus, nos résultats suggèrent que l’ouverture du processus d’innovation est positivement et significativement associée à l’utilisation des moyens d’appropriation formels.Notre analyse des pôles de compétitivité en tant que forme organisationnelle fondée sur l’innovation ouverte et collaborative, a permis de comprendre la façon dont les interactions entre les acteurs publics et privés au sein du pôle de compétitivité « Advancity » leur permettent de mobiliser des ressources cognitives pour innover. En outre, cette analyse montre que la participation aux projets des pôles de compétitivité augmente l’intensité des activités R&D des entreprises concernées.L’étude comparative du comportement innovant des entreprises manufacturières argentines et françaises met en lumière que l’investissement en R&D interne est le principal déterminant des innovations de produit et de procédé dans les deux pays. Par ailleurs, nos résultats mettent en évidence les difficultés que rencontrent les entreprises industrielles argentines pour coopérer. En effet, la nature des partenaires concernés par la collaboration en R&D est plus diversifiée dans le cas de la France (en comparaison avec l’Argentine). Ceci illustre plus largement, dans une certaine mesure, le faible développement des réseaux d'innovation dans le secteur manufacturier argentin et que la dynamique d’innovation ouverte et collaborative en Argentine reste encore limitée.

  • Titre traduit

    Open innovation : the role of cooperation in innovation


  • Résumé

    This thesis aims to understand the innovative behavior of French firms, in the context of open and collaborative innovation. Beyond this objective, this study is broadened to include the analysis of the innovation process in Argentinian industrial firms. In view of our results, it turns out that firms have variable needs and capabilities to cooperate (and thus to open their innovation process). Beyond cooperating, firms are interested in different types of partners, which refers to different objectives and contents of cooperation.Our econometric estimations confirm the positive relationship between openness and innovation performance. In addition, our findings suggest that the adoption of open and collaborative innovation practices and the use of formal mechanisms of intellectual property are positively associated.Our analysis of the French competitiveness clusters as an organizational form based on open and collaborative innovation allowed us to understand how the interactions between public and private actors within the "Advancity" competitiveness cluster enable them to mobilize cognitive resources to innovate. In addition, this analysis shows that the participation to competitiveness cluster projects increases R&D intensity of the concerned firms.The comparative study of the innovative behavior of Argentinian and French manufacturing firms highlights that investment in intramural R&D is the main determinant of product and process innovations in both countries. Furthermore, our results underline the difficulties encountered by Argentinian industrial firms to cooperate. Thus, the nature of the partners involved in R&D collaboration is more diversified in France than in Argentina. This illustrates, to a certain extent, the weak development of innovation networks in the latter country and that the dynamics of open and collaborative innovation in Argentina are still limited.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.