La décision médicale dans le champ de l’Assistance Médicale à la Procréation : une étude sociologique sur les pratiques et les représentations des spécialistes de la reproduction

par Constance Schuller

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Bertrand Pulman.

Soutenue le 09-01-2018

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (Paris) (laboratoire) et de Université Paris 13 (Etablissement de préparation) .

Le président du jury était Séverine Mathieu.

Le jury était composé de Laurence Tain, Carine Vassy.

Les rapporteurs étaient Séverine Mathieu, Philippe Bataille.


  • Résumé

    Si la fécondation in vitro est une innovation biomédicale récente, datant seulement de 1978, le recours à l’Assistance Médicale à la Procréation (AMP) est rapidement entré dans les mœurs, au point que ses procédés participent aujourd’hui à plus de 3 % des naissances françaises. Les cliniciens et les biologistes de la reproduction jouent un rôle incontournable dans ce champ. Chefs d’orchestre de la rencontre des gamètes, ils sont également les principaux acteurs décisionnaires de l’accès et de la poursuite des traitements de l’infertilité. Pourtant, leur pouvoir décisionnel a moins été étudié que les conséquences de leur intervention en termes de vécu de l’infertilité, de parenté, de filiation et de genre. C’est précisément ce manque que cette recherche tente de pallier. Au croisement des sociologies de la santé, des professions, des organisations et de l’action, cette étude vise à éclairer la multiplicité des pratiques et des représentations des spécialistes de l’infertilité à travers le prisme des décisions médicales. Elle repose sur deux enquêtes, menées pendant plus de deux ans au sein de plusieurs centres d’AMP de la région parisienne, comprenant des observations de consultations et de réunions pluridisciplinaires, et des entretiens avec des patients et des spécialistes de l’infertilité. S’appuyant sur ce corpus de données, et guidée par un souci constant d’articuler les dimensions micro et macro sociologiques, cette investigation s’attache d’abord à resituer les contextes globaux et locaux dans lesquels s’inscrivent les choix des professionnels, puis à analyser les décisions relatives à l’accès à l’AMP et aux techniques médicales. In fine, cette recherche montre que la sélection des patients et les stratégies médicales, structurées dans des cultures propres à chaque centre, apparaissent comme des compromis trouvés par les acteurs qui composent avec un ensemble de contraintes pour adopter des pratiques en adéquation avec leurs valeurs et leurs représentations.

  • Titre traduit

    Medical decision in the field of Assisted reproductive technology : A sociological study of practices and representations of reproduction's specialists


  • Résumé

    The in vitro fertilization is a recent biomedical innovation, dating from 1978. Nevertheless, the use of Assisted Reproductive Technologies (ARTs) become widely accepted, to the point where these technics contribute today to more than three per cent of French childbirth. Clinical practitioners and biologists play a key-role in this field. They are in charge of the gametes meeting and they are also the main decision makers on the access and the pursuit of infertility treatments. However, their decisional power has been less studied than the consequences of their intervention in terms of infertility experience, kinship, filiation and gender. This is precisely what this research aims to overcome. At the crossroads of health sociology, sociology of professions, of organizations and of action, the goal of this study is to highlight, through the prism of medical decisions, the multiplicity of practices and the diversity of representations of infertility specialists.This research is build on a two years of qualitative study lead in several ART centres in the Parisian region, including observations of consultations, multidisciplinary staff meetings, and interviews with patients and infertility specialists. Based on this data, and constantly trying to articulate micro and macro sociological dimensions, this investigation is firstly devoted to report the local and global contexts where the professionals’ choices are taken, and then to analyse decisions about ARTs access and medical technics.In fine, this research points out that the patients’ selection and the medical strategies, each different depending on the specific ART centers’ cultures, appear as a compromise made between the different actors, who have to compose with a set of constraints to, in the end, start off practices in adequacy with their own values and representations.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.