Le féminin à l’épreuve de l’accouchement : le cas des césariennes sur demande maternelle

par Alexandra Bouchard

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Aline Cohen de Lara.

Le président du jury était Vladimir Marinov.

Le jury était composé de Laurent Mandelbrot, Sylvain Missonnier, Jacqueline Schaeffer.

Les rapporteurs étaient Solange Carton, Hélène Riazuelo-Deschamps.


  • Résumé

    La médicalisation de la naissance et plus largement de la reproduction humaine s’accélère et nous assistons à la banalisation de la césarienne et à l’émergence des césariennes sur demandes maternelles, sans indication médicale. Chez les femmes qui demandent une césarienne pour accoucher, les craintes concernant le sexe et la sexualité sont manifestes, comme l’est la question de la maîtrise de soi et des événements. Mais quant est-il au plan latent ? Dans la continuité des travaux portant sur l’image du corps, du versant maternel du traumatisme de la naissance et de la psychosexualité féminine, je propose l’hypothèse suivante : l’accouchement est pour la femme une expérience singulière tant au regard des fonctions de la reproduction humaine qu’à celui de la sexualité féminine. À ce titre, il se situe au point de contact entre la clinique de la périnatalité, du devenir mère, dans son corps et dans sa psyché, et de la clinique du féminin, du devenir ou du rester femme. Dans cette perspective, comment appréhender le contenu latent de la demande des femmes qui choisissent la césarienne sans indication médicale pour accoucher de leur premier enfant ? La demande maternelle de césarienne est-elle une modalité spécifique du traitement de la problématique sexuelle œdipienne féminine réactivée par l’accouchement ? Cette recherche qualitative, comparative et longitudinale se déroule au sein du service de gynécologie obstétrique de l’Institut hospitalier Franco-Britannique. À partir d’un échantillon composé de 24 femmes, je compare les processus psychiques des parturientes qui demandent une césarienne sans indication médicale, pour accoucher d’un premier enfant, et ceux des parturientes « tout venant ». Je les rencontre au cours d’entretiens semi-directifs de recherche réalisés à trois temps différents : au cours du troisième trimestre de la grossesse, lors de leur séjour à la maternité et à deux mois de post-partum.

  • Titre traduit

    How childbirth callenges women ? : the case of cesaeran on maternal request


  • Résumé

    In the context of the medicalization of birth and the banalization of caesarian sections,the literature and clinical experience demonstrate the rise of maternal requests for c-section,without medical indication, for the delivery of a first child. The research explores, within apsychoanalytical frame of reference, the singular somatopsychic experience that constituteschildbirth. It approaches the question of the use of the genital passage from the perspective ofinstinctive effraction, with reference to the Freudian theory of trauma articulated with that offemale psychosexual development. Could the recourse to the caesarian delivery be understoodas a specific method for the treatment of sexual excitation — genital and infantile — causedby the representations and the experience of the body during childbirth? Methodology : Aclinical, qualitative, comparative and longitudinal research conducted in three time periods ofpre- and postpartum. The research tools used are clinical semi-directed research interviews,drawings and self-assessment questionnaires. The sample was made up of 22 primiparae, 10having elected a caesarian delivery and 12 from the general patient population. Results :Elective c-section would permit the containment of the instinctive intensity caused by themanifest representations of the corporal experience of vaginal delivery; whereas in the generalpopulation group, the fear of pain would appear to play the role of a latent protective shield.The conflict between the fantasmatic realization of the oedipal desires and the necessarymaintenance of the link to the maternal imago would be replayed during the time of thedelivery for the women of both groups. The refusal of the passive position and, in certaincases, the existence of a fusional link to the preoedipal maternal imago would becharacteristic of the women having elected a caesarian delivery. For most of them, therecourse to a c-section would appear to contribute to liberation from the always prevalentprimary object; the recourse to the c-section serving the function of third party separator.Other research paths, such as the fragility of the corporal shoring as support of narcissismcould translate the emergence, appeared during the course of this research and would need tobe explored through further research.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.