Le choix du prénom chez le trans

par Elizabeth Núñez González

Thèse de doctorat en Psychologie. Psychanalyse et psychopathologie

Sous la direction de Laurie Laufer et de Ouriel Rosenblum.

Le président du jury était Mi-Kyung Yi.

Le jury était composé de Laurie Laufer, Ouriel Rosenblum, Mi-Kyung Yi, Olivier Ouvry, Alain Ducousso-Lacaze, Marie-José Grihom.

Les rapporteurs étaient Olivier Ouvry, Alain Ducousso-Lacaze.


  • Résumé

    Le choix du prénom chez le trans, s’agit d’une thèse qui fait des approches à la question trans à partir de la clinique psychanalytique proposée par Sigmund Freud et Jacques Lacan.À la question principale sur laquelle repose cette recherche –comment une personne peut-elle changer de prénom (et de sexe ou de genre) ? –, s'y ajoute une autre, qui vise à se demander s’il est justifié ou non –et pourquoi– de continuer à faire une différenciation structurelle basée sur les critères de la psychanalyse.Dans la tension entre ces deux questions réside tout l’effort de l’auteure pour parvenir à une réflexion qui se réfère à la théorie psychanalytique mais qui prend racine dans ce qui interroge la théorie, voire la conteste, c’est à dire la complexité des rencontres cliniques avec des personnes trans.L’ensemble de la recherche s’appuie sur trois ensembles de travaux : la psychiatrie et la théorie queer des États-Unis ; la psychiatrie, la sexologie et le féminisme du Mexique, et la psychanalyse de France. Spécifiquement par rapport à l’enseignement de Lacan, considérant que la caractéristique du travail fait appel à la question du choix du prénom, la période à laquelle se circonscrit la thèse va de 1961 –l'année où il a commencé son séminaire L’identification– à 1965 –celle consacrée aux Problèmes cruciaux de la psychanalyse–, période au cours de laquelle Lacan travaille davantage sur la question du nom propre. Cette délimitation n'exclut pas, cependant, lorsqu'il a été nécessaire, de faire des liens vers d'autres moments de son enseignement, en tenant compte de leur contexte et de leur pertinence pour le développement.L'ensemble se compose de huit chapitres, divisés en deux sections : dans la première, du chapitre un au chapitre quatre, est développé le cadre théorique ; dans la deuxième, du chapitre cinq au chapitre huit, est développé le thème du prénom et son choix chez les trans

  • Titre traduit

    The choice of the first name in the trans


  • Résumé

    The choice of the first name in the trans, is a thesis that makes approximations to the trans question from the psychoanalytic clinic proposed by Sigmund Freud and Jacques Lacan.To the main question that gives rise to this investigation - how is it that a person can change their name (and sex / gender)? -, one more is added, which aims to ask whether it is justified or not -and why- continue making a structural differentiation based on the criteria of psychoanalysis.In the tension between these two questions lies the author's effort to formulate a reflection that refers to psychoanalytic theory but that takes root in what interrogates the theory, and even discusses it based on the complexity of clinical encounters with transgender people. The whole of the research is based on three working groups: psychiatry and queer theory of the United States; psychiatry, sexology and feminism of Mexico, and psychoanalysis of France.Specifically in relation to the teaching of Lacan, considering that the specificity of the work appeals to the question of the choice of the first name, the period to which it is circumscribed goes from 1961 -Year in which his seminar begins, The identification- to 1965 -that dedicated to the crucial problems for psychoanalysis-, a period in which Lacan works with greater emphasis, the question of the proper name. This necessary delimitation does not exclude, however, when it was necessary, the presence of links to other moments of its teaching, taking into account the context of them and the pertinence within the development.The structure of this research consists of eight chapters, which are divided into two sections: from the first to the fourth, the theoretical elements - theoretical framework - that will support the second section, which goes from chapter five to eight, where it is specifically developed the theme of the first name and its choice in trans people


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.