Les origines de la méthode psychanalytique : une étude d'histoire conceptuelle

par Caio Padovan

Thèse de doctorat en Psychologie. Psychopathologie et psychanalyse

Sous la direction de Luiz Eduardo Prado de Oliveira.


  • Résumé

    Afin de contribuer d’un point de vue épistémologique au débat actuel sur la recherche en psychanalyse, nous avons cherché à établir dans notre thèse une histoire conceptuelle des origines de la méthode psychanalytique, une méthode clinique d’investigation et de traitement développée à Vienne entre 1886 et 1896 par le neuropathologiste Sigmund Freud. Ce travail se divise en trois grandes parties. Dans la première, intitulée « les antécédents », nous proposons d’identifier au sein de la neurologie et de la psychiatrie de langue française et allemande les conditions de possibilités empiriques de l’émergence de la méthode psychanalytique. Dans la deuxième, intitulée « les précédents », l’objectif est de reconnaître à l’intérieur de cette même tradition un certain nombre de pratiques apparentées à la psychanalyse, des pratiques considérées ici comme concurrentes de la méthode de Freud. Finalement, dans la troisième et dernière partie, intitulée « les origines », nous avons essayé de comprendre la manière dont la psychanalyse s’est effectivement établie en tant que méthode clinique d’investigation et de traitement dans son contexte particulier d’émergence. À la fin de ce parcours, nous avons pu constater l’existence de trois éléments qui sont à la base de la méthode freudienne et qui se trouvent dans la continuité de ses antécédents et précédents : 1) une notion non-dualiste de psychisme ancrée dans le postulat du parallélisme psycho-physique ; 2) un modèle nosologique fondé sur une hypothèse constitutionnelle non-congénitale ; et 3) une conception dynamique des rapports psychophysiologiques entre les représentations et les affects. Enfin, nous avons conclu que, bien que la psychanalyse de Freud possède une spécificité vis-à-vis d’autres pratiques psychologiques qui lui sont contemporaines, celle-ci ne peut être considérée comme un événement historique coupé de son contexte scientifique, ni comme quelque chose d’absolument exceptionnel par rapport à d’autres savoirs sur l’être humain.

  • Titre traduit

    The origins of the psychoanalytic method : a study in conceptual history


  • Résumé

    Abstract In attempting to contribute from an epistemological point of view to the current debate on psychoanalytic research, we have sought in our thesis to establish a conceptual history of the origins of the psychoanalytic method, a clinical method of investigation and treatment developed in Vienna between 1886 and 1896 by neuropathologist Sigmund Freud. This work is divided into three main parts. In the first, entitled “the antecedents”, we propose to identify within the neurology and psychiatry of French and German languages the empirical conditions of the emergence of the psychoanalytic method. In the second, entitled “the precedents”, the objective is to recognize within this same tradition a certain number of practices related to psychoanalysis, practices considered here as concurrent of Freud's method. Finally, in the third and last part, entitled “the origins”, we have tried to understand how psychoanalysis has actually established itself as a clinical method of investigation and treatment in its particular context of emergence. At the end of this itinerary, we were able to recognize the existence of three elements which are at the base of the Freudian method and which are in the continuity of its antecedents and precedents: 1) a non-dualistic notion of psyche anchored in the postulate of psycho-physical parallelism; 2) a nosological model based on a non-congenital constitutional hypothesis; and 3) a dynamic conception of the psychophysiological relationships between representations and affects. Finally, we conclude that although Freud's psychoanalysis possesses a specificity regarding other psychological and contemporary practices, it cannot be considered as a historical event disconnected from its scientific context, nor as something absolutely exceptional concerning other knowledge about the human being.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.