La culture professionnelle des professeurs des écoles : l'école primaire vue des coulisses

par Aksel Kilic

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Anne Barrère.

Le président du jury était Régine Sirota.

Le jury était composé de Anne Barrère, Régine Sirota, Jean-Paul Payet, Frédéric Charles, Sylvain Broccolichi.

Les rapporteurs étaient Jean-Paul Payet, Frédéric Charles.


  • Résumé

    Notre thèse analyse la culture professionnelle des professeurs des écoles en posant un regard sur les coulisses de l'école primaire. Les coulisses représentent tous les lieux scolaires en dehors de la classe et sont étudiées dans une démarche méthodologique de type ethnographique. Notre recherche s'appuie sur un travail de terrain composé d'observations participantes dans deux écoles de milieux sociaux contrastés et de 44 entretiens semi-directifs auprès de professeurs des écoles. Il sera question de donner des contours et du sens à cette culture professionnelle informelle qui se déploie en marge des curricula institutionnels. Notre enquête ouvre ainsi sur une connaissance de la profession à partir d'un point de vue moins étudié car plus distant de l'image ordinaire du professeur des écoles et de l'école primaire. L'intérêt de la notion de culture professionnelle réside dans le fait qu'elle permet d'englober et d'apporter une unité à un ensemble varié de normes et de pratiques présentent au sein de la profession. Plus largement, la culture professionnelle informelle est un ensemble de positionnements et de réponses partagés par les membres d'une même profession. Elle est aussi un espace de discussion marqué par des tensions, des clivages autour de thèmes qui peuvent comporter une dimension éthique. C'est aussi un vecteur de transmission et d'influence professionnelle donc de socialisation horizontale et en même temps de socialisation locale. Enfin c'est un espace dans lequel se déploie l'autonomie professionnelle grâce au jeu d'interprétation, d'assouplissement ou de durcissement des directives institutionnelles et hiérarchiques. Cette culture professionnelle informelle est un ensemble de normes, de pratiques et de valeurs. Elle tient son unité de sa capacité à socialiser et former sur le tas les enseignants. Ce faisant, elle apporte des manières de répondre à des interrogations ou des difficultés professionnelles. La culture professionnelle informelle est un mode particulier de socialisation qui apparaît comme une sorte de « formation continue informelle » qui complète la formation institutionnelle et qui surtout répond concrètement aux interrogations professionnelles quotidiennes que cette dernière ne prend pas en compte. La dynamique de cette culture professionnelle vient également renforcer le groupe professionnel dans sa spécificité identitaire. Cette culture professionnelle a comme particularité de se créer dans un système d'interactions qui compte les collègues et les usagers (les élèves et leurs parents). Les interactions avec les collègues d'une part et les parents d'élèves et leurs enfants de l'autre, constituent ainsi aux yeux des professeurs des écoles deux instances de régulation professionnelle dans le sens où elles constituent une sphère de socialisation qui contribue à la professionnalisation des professeurs des écoles. Le contexte dans lequel se déploient les interactions est déterminant et modifie les normes et les pratiques. Dans notre étude seront développés les contours de cette culture professionnelle informelle à travers les normes qui définissent le bon enseignant, les rapports entre collègues et ceux avec les usagers de l'école primaire.

  • Titre traduit

    The professional culture of primary school teachers : primary school seen from behind the scenes


  • Résumé

    Our thesis examines the professional culture of primary school teachers by looking the coulisses at primary school. Behind the scenes represent all the places outside the classroom and they are studied in a methodological approach of ethnographic type. Our research is based on fieldwork composed of participant observations in two schools with contrasting social backgrounds and 44 semi-directive interviews with primary school teachers. We will dealing with giving outlines and meaning to this professional culture that unfolds in the margins of institutional curricula. Our investigation thus opens up a knowledge of the profession from a less studied point of view because it is more distant from the ordinary image of the school teacher and the elementary school. The interest of the concept of professional culture lies in its ability to encompass and bring unity to a diverse norms and practices within the profession. More broadly, professional culture is a set of positioning and solutions shared by members of the same profession. It is also a discussion space marked by tensions, cleavages around themes that may include an ethical dimension. It is also a vector of transmission and professional influence, therefore of horizontal socialization and at the same time of local socialization. Finally, it is a space in which professional autonomy is deployed through the interpretation play, relaxation or reinforcement of institutional and hierarchical injunctions. This informal professional culture is a set of norms, practices and values. It holds its unity in its ability to socialize and train teachers on the job. By so doing, it provides ways to answer to questions or professional difficulties. Informal professional culture is a particular form of socialization that appears as a kind of "informal continuing training" that complements institutional training and, above all, answers concretely the daily professional questions that it does not take into account. The dynamics of this professional culture also strengthens the professional group in its specificity of identity. This informal professional culture has the particularity of being created in an interaction system that counts colleagues and users (pupils and their parents). Interactions with co-workers on the one hand and parents of pupils and their children on the other, thus constitute for primary school teachers two regulation figures in the sense that they constitute a sphere of socialization which contributes to the professionalization of primary school teachers. The context in which the interactions unfold is decisive and modifies the norms and practices. Our study will be developed the contours of this informal professional culture through the norms that define the good teacher, the relations between colleagues and those with the users of the primary school.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.