Interaction de Neisseria meningitidis avec les cellules endothéliales humaines : rôle des glycosylations des récepteurs cellulaires eucaryotes

par Zoé Virion

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Mathieu Coureuil.

Soutenue le 12-04-2018

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Bio Sorbonne Paris Cité (Paris) , en partenariat avec Université Paris Descartes (1970-2019) (établissement de préparation) et de Institut Necker Enfants-Malades / INEM - UM 111 (UMR 8253 / U1151) (laboratoire) .

Le président du jury était Alain Charbit.

Le jury était composé de Mathieu Coureuil, Alain Charbit, Hélène Bierne, Sophie Helaine, Florence Niedergang, Étienne Carbonnelle.

Les rapporteurs étaient Hélène Bierne, Sophie Helaine.


  • Résumé

    Neisseria meningitidis est une bactérie commensale du rhinopharynx portée de façon asymptomatique par 10 à 35% de la population. Pour une raison encore inconnue à ce jour, cette bactérie est capable de traverser la barrière épithéliale et ainsi proliférer dans la circulation sanguine de l’hôte, où elle est capable d’adhérer aux cellules endothéliales grâce aux pili de type IV. Sur ces cellules, le méningocoque interagit spécifiquement avec le récepteur d’adhésion CD147 et le récepteur β2-adrénergique qui active la signalisation sous la colonie bactérienne adhérente, favorisant l’ancrage de celle-ci à la surface cellulaire et l’ouverture des jonctions cellulaires. Nous avons montré que l’adhésion aux cellules endothéliales humaines est dépendante des motifs spécifiques de N-glycosylation portés par les récepteurs cellulaires eucaryotes. Les résultats montrent que le troisième site de N-glycosylation du récepteur CD147 est indispensable pour permettre l’adhésion de la bactérie, et que l’interaction est permise par les résidus d’acide sialique portés par ces chaînes de glycosylation. Les acides sialiques sont également essentiels pour l’interaction du méningocoque avec le récepteur β2-adrénergique et l’activation de la signalisation cellulaire sous la colonie. Les résultats montrent que la forme Neu5Ac (acide N-acétylneuraminique) des acides sialiques retrouvée dans l’espèce humaine pourrait participer à la spécificité d’espèce de N. meningitidis, la plupart des autres espèces de mammifères présentant une forme Neu5Gc (acide N-glycolylneuraminique). Nous avons ainsi pu montrer qu’une partie de la spécificité d’espèce du méningocoque est liée à l’interaction des pili de type IV avec des sucres spécifiques.


  • Résumé

    Neisseria meningitidis is a commensal bacteria found in the nasopharynx of 10 to 35% of the population. For a still unknown reason, the bacteria a able to cross the epithelial barrier and to reach the bloodstream, where it can proliferate and adhere to the human endothelial cells via the type IV pili. The meningococcus specifically interacts with the adhesion receptor CD147 and the β2-adrenergic receptor, responsible for the activation of signaling under the adherent colony. We showed that the adhesion to the human endothelial cells is dependent on specific N-glycosylation patterns carried by the cellular receptors. The results show that the third N-glycosylation site of CD147 is essential to the adhesion of the bacteria, and that the interaction is due to the presence of sialic acid residues of the N-glycosylation chains. The sialic acids are also essential for the interaction of the meningococcus with the β2-adrenergic receptor and the activation of the signaling under the colony. The results show that the sialic acid of the form Neu5Ac (N-acetylneuraminic acid) found in humans could explain de species specificity of the meningococcal infection, most of the other mammals species possessing a Neu5Gc (N-glycolylneuraminic acid) form of the sialic acid. So we showed that a part of the species specificity of the meningococcus is due to the interaction of the type IV pili with specific glycosylations.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.