Analogie et saisie discursive de l'expérience sonore : du sensible à l'intelligible

par Dominique Pinard

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Philippe Monneret et de Michel Erman.

Le président du jury était Emmanuel Sander.

Le jury était composé de Philippe Monneret, Michel Erman, Emmanuel Sander, Thierry Ponchon, Pauline Nadrigny.

Les rapporteurs étaient Thierry Ponchon.


  • Résumé

    Comme toute expérience humaine, la relation au sonore appelle le langage, qui contribue à l‟inscrire dans la vie des individus et des communautés. Récurrente cependant chez les locuteurs, l‟expression d‟une difficulté particulière à parler des phénomènes acoustiques doit-elle être attribuée à l‟irréductibilité essentielle du perçu au dire, à d‟éventuelles lacunes de la langue dans la saisie de l‟expérience auditive, ou encore à la spécificité d‟une situation dans laquelle le discours, attaché au sonore par le double lien du signans et du signatum, réactive à sa source le procès sémiotique ? Mettant en évidence le fait que parler des sons est toujours parler de notre relation aux phénomènes acoustiques, l‟étude, basée sur une analyse de corpus, s‟intéresse à la façon dont le discours témoigne - et participe - de l‟inscription de l‟expérience sonore au coeur de l‟être au monde. Utilisant les ressources de l‟approche cognitive de l‟analogie (Hofstadter, Sander, 2013), elle s‟attache aux relations unissant, du sonore au musical, les processus de catégorisation auditive aux diverses modalités de saisie discursive du perçu. Si, comme en témoigne l‟analyse, ce sont bien les mêmes analogies qui participent de la relation aux phénomènes auditifs et de l‟usage signifiant du sonore en langue, le discours sur le son permet-il de mieux comprendre les enjeux du lien originaire unissant, dans et par l‟expérience acoustique, l‟exploration du sensible à l‟engagement de l‟aventure du sens?

  • Titre traduit

    Analogy experience of sound and speech : from perception to meaning


  • Résumé

    Like any human experience, the relationship to sound calls for language, which contributes to engaging it in the lives of individuals and communities. Speakers, though, often claim to encounter special difficulties when talking about acoustic phenomena. Should this situation be attributed to the essential irreductibility of percept to speech, to possible deficiencies of language in the field of auditory experience or to the specificity of a situation in which speech, bound both by signans and signatum to sound, has to reactivate the semiotic process at its source? Highlighting the fact that talking about soundsalways means talking about our relation to acoustic phenomena, this study is based on a corpus analysis and focuses on the way speech bears witness to and takes part in the central contribution of acoustic experience to “being in the world“. Based on the cognitive approach of analogy (Hofstadter, Sander, 2013), it focuses - from acoustic to musical points of view - on the links between auditory categorization processes and the different modalities of “speech on sound“. If, as the analysis suggests, analogies which play a part in auditory perception are the same as those which contribute to the significant useof sound in language, can speech on sound enable us to better understand what is at stake in the original link binding, in and by acoustic experience, the exploration of the sensitive universe to the adventure of meaning ?


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Analogie et saisie discursive de l'expérience sonore : du sensible à l'intelligible


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Analogie et saisie discursive de l'expérience sonore : du sensible à l'intelligible
  • Détails : 3 vol. (640-279-541 p.)
  • Notes : Voume III : Annexes.
  • Annexes : Bibliographie dans le vol. 2 p. 245-272. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.