Devenir mère et défaut d'étayage familial dans le post-partum immédiat : une étude clinique, longitudinale et comparative à domicile des 2 semaines aux 18 mois du bébé

par Delphine Vennat

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Denis Mellier et de Rose-Angélique Belot.

Soutenue le 13-09-2018

à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de École doctorale Sociétés, Espaces, Pratiques, Temps (Dijon ; Besançon ; 2017-....) , en partenariat avec Laboratoire de Psychologie (Besançon) (laboratoire) , Laboratoire de Psychologie (laboratoire) et de Université de Franche-Comté (établissement de préparation) .


  • Résumé

    La dimension intersubjective familiale du devenir mère lors de la période sensible du post­ partum a été peu abordée en psychanalyse ou dans les autres courants en psychologie. Hypothèses : le défaut d'étayage de la famille dans l'immédiat post-partum impacte les processus de la maternalité chez la mère : son état psychique (dépression et anxiété), sa préoccupation primaire et sa rêverie, ainsi que le destin de ses motions hostiles dans ses relations. Approches épistémologiques : la psychologie clinique et la psychopathologie avec d'autres apports. Méthode mixte (clinique et quantitative) longitudinale et comparative sur une population de 35 familles. Outils : des entretiens, des temps d'observations et des auto-questionnaires évaluant l'état psychique de la mère (EPDS et STA I), ses relations conjugales (EAD), parentales (IAP) et ses ressources internes (RSQ et PBI). Résultats : les mères qui ont peu bénéficié de soutien familial sont plus nombreuses à présenter des signes de détresse psychique et ces signes perdurent dans le temps, 6 mois après la naissance de leur enfant. L'analyse de trois cas cliniques permet de suivre dans le temps la complexité des processus de la maternalité, leurs liens avec l'étayage familial et les facteurs intra-psychiques , intersubjectifs et sociétaux qui les soutiennent ou au contraire les fragilisent. Les motions hostiles de la mère, non contenues par la famille élargie, alimentent sa détresse et l'ensemble de ses relations, avec le conjoint, le père et/ou l'enfant. Conclusion : le travail psychique nécessaire dans le post-partum immédiat du devenir mère ne peut être envisagé sans son réseau d'étayage familial. Celui-ci est en interaction avec ses appuis internes et dépend des relations avec le père. Le contexte social l'influence. Conséquences : cette recherche montre l'importance de prendre en compte,chez la mère, le besoin dans la réalité du soutien de sa famille juste après la naissance et la mise en place d'étayage professionnel adapté.

  • Titre traduit

    Becoming a mother and lack of family support in the immediate postpartum : clinical, longitudinal and comparative study at home, from 2 weeks to 18 months of the baby


  • Résumé

    The intersubjective family dimension of becoming a mother during the sensitive postpartum period has been little discussed in psychoanalysis or in other currents in psychology. Hypotheses: the lack of family's shoring in the immediate post-partum impact the motherhood processes: her psychic state (depression and anxiety). the establishment of maternai processes (primary maternai concern and maternai reverie), as well as the fate of her hostile motions in her relations. Epistemological approaches: clinical psychology and psychopathology with other contributions. Longitudinal and comparative mixed (clinical and quantitative) method in a sample of 35 families. Tools : interviews. observations and self-questionnaires assessing the psychic state of the mother (EPDS and STAI). her conjugal relationship (DAS), parental relationship (PAi) and her internai resources (RSQ and PBI). Results: Mothers with little family support are more likely to show signs of psychic distress and these signs persist over time, 6 months after the child birth. The analysis of three clinical cases makes it possible to follow over time the complexity of maternai processes, their links with family's shoring and the intra-psychic, intersubjective and societal factors that support or weaken them. The mother's hostile motions. not contained in the extended family, fuel her distress and her whole relationship with the spouse. father, and / or child. Conclusion: the necessary psychic work of becoming a mother in the immediate postpartum can not be considered without her family support network. This one is in interaction with her internai supports and depends on the relations with the father. The social context influences it. Consequences: this research shows the importance of taking into account, for the mother, the need in reality of the family support just after the birth and the setting up of adapted professional support.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire électronique, Besançon.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.