Comme il est dangeureux une femme espouser" La mégère, du topos littéraire au débat de société (1540-1630)

par Charlotte Fuchs

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Pascal Brioist.

Soutenue le 14-12-2018

à Tours , dans le cadre de École doctorale Humanités et Langues (Centre-Val de Loire) , en partenariat avec Centre d'études supérieures de la Renaissance (Tours) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Scarlett Beauvalet-Boutouyrie.

Le jury était composé de Concetta Pennuto, Diane Roussel.

Les rapporteurs étaient Maurice Daumas, Sylvie Steinberg.


  • Résumé

    Dans sa quête de l’épouse idéale, Panurge, le héros du Tiers Livre, incarne un siècle de débats sur le mariage. Entre les années 1540 et la décennie 1630, en pleine « querelle des femmes », juristes, médecins ou écrivains prennent la plume pour louer ou dénoncer le mariage. C’est la femme, de nature acariâtre, qui est accusée de mettre en péril l’union conjugale. Plus largement, le topos de la mégère interroge l’autorité masculine et le rôle de l’épouse dans le foyer. La recrudescence supposée des uxoricides conduit dans le même temps à une dénonciation des violences conjugales. Le mariage est l’affaire de tous : c’est pourquoi la mauvaise épouse devient le thème central de productions aussi diverses que les poèmes satiriques, les canards sanglants, ou les traités juridiques. La lecture croisée de ces sources permet de mieux appréhender le rôle du courant misogame dans la réforme de la pensée matrimoniale et l’évolution du statut de la femme mariée au début de l’Époque moderne.

  • Titre traduit

    Comme il est dangereux une femme espouser "the shrew beetween literary topos and social debate (1540-1630)"


  • Résumé

    In his quest for the ideal wife, Panurge, the hero of the Tiers Livre, embodies a century of debates about marriage. Between the 1540’ and the 1630’, throughout the "querelle des femmes", lawyers, doctors or writers pick up a pen to praise or denounce marriage. It is the woman, shrewish-natured, who is accused of endangering the conjugal union. Broadly speaking, the shrew's topos calls into questions the masculine authority and the role of the wife at home. At the same time, the supposed resurgence of domestic crimes leads to a denunciation of conjugal violence. Marriage is a shared concern: that’s why, the evil wife becomes the key theme of productions as varied as satirical poems, “canards sanglants”, or law books. The comparative reading of these sources is helpful for understanding the role of misogamous stream in the reform of matrimonial thought and the evolution of wife’s status in early modern time.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.