Conflits, eau et patrimoine au Mexique : la lutte des communautés agraires du Morelos face à l'urbanisation

par Jade Latargere

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Patrice Melé et de Sergio Vargas Velasquez.

Soutenue le 21-06-2018

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours ; 1996-2018) , en partenariat avec Cités Territoires Environnement et Sociétés (Tours) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Sylvy Jaglin.

Le jury était composé de María Gabriela Merlinsky, Edith Kauffer Michel.

Les rapporteurs étaient Sylvy Jaglin, Anne Rivière-Honegger.


  • Résumé

    Cette thèse cherche à renouveler les cadres d’interprétation sur la conflictualité autour de la ressource en eau au Mexique, en adoptant une approche constructiviste des conflits hydriques. A travers l’analyse détaillée de deux situations de conflit sur l’eau liées à l’urbanisation dans l’Etat du Morelos, et l’étude de la façon dont les groupes mobilisés formulent le problème, nous mettons en évidence que les conflits sur l’eau n’expriment pas uniquement une demande d’accès à l’eau, mais aussi des revendications d’ordre patrimonial : les communautés paysannes se mobilisent pour préserver certains points d’eau, certaines infrastructures (réseaux d’eau, réservoirs), qui ont pour eux une signification particulière. Même si dans le Morelos, les réseaux d’eau sont le support d’une culture hydraulique singulière, le projet patrimonial ne répond pas seulement à la volonté de conserver certaines traces qui se trouvent menacées de disparition et revêt des enjeux politiques et identitaires pour les communautés agraires, qui ont subi de profonds bouleversements à la suite des réformes du statut des terres ejidales. Cependant, la dimension patrimoniale n’est pas prise en compte par les acteurs publics de l’eau, et la conflictualité reste latente.

  • Titre traduit

    Conflicts, water and cultural heritage in Mexico : the struggle of peasant communities of Morelos against urbanization


  • Résumé

    This dissertation aims at renewing interpretations on water conflicts in Mexico, by adopting a constructivist approach. Through the detailed study of two water conflicts linked to urbanization in the State of Morelos and the analysis of the way the actors formulate the problem, we show that water conflicts don’t only express demands on water access, but also patrimonial claims: peasant communities mobilize because they want to preserve some water points, some hydraulic infrastructure (water networks, water tanks) that have a special meaning for them. Although in Morelos, water networks have given rise to a specific hydraulic culture, the patrimonial project is not only linked to the will of preserving a cultural heritage that may disappear and has a political and identity relevance for peasant communities that have been deeply shaken up by the land reforms of the nineties. Nevertheless, water public actors do not take patrimonial claims into account, and conflicts are latent.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.