Evaluation des consommations médicamenteuses associées au décours d'un lymphome : approche pharmacoépidémiologique

par Cécile Conte

Thèse de doctorat en Pharmacologie

Sous la direction de Maryse Lapeyre-Mestre et de Fabien Despas.


  • Résumé

    Ces travaux de thèse présentent une approche de pharmaco-épidémiologie explorant l'exposition médicamenteuse chez des patients atteints de lymphome tout au long de leur parcours de soin. L'utilisation des données du Système National d'Information Inter-régimes de l'Assurance Maladie (SNIIRAM) nous a permis de quantifier cette exposition médicamenteuse et de déterminer les facteurs associés dans le contexte de la vie réelle. Les travaux de recherche réalisés au cours de cette thèse répondaient à 3 objectifs. Dans un premier objectif, nous avons souhaité valider l'utilisation du SNIIRAM à des fins de recherche pour améliorer la robustesse des futures études menées sur le lymphome. Après avoir défini plusieurs algorithmes d'identification des cas incidents de lymphome, nous avons testé leur validité par confrontation aux données cliniques exhaustives du Registre des cancers du Tarn. Les paramètres de performance obtenus permettent de considérer les données disponibles dans le SNIIRAM comme un outil puissant pour mener des études pharmaco-épidémiologiques ou médico-économiques sur le Lymphome. Le second objectif était d'explorer l'existence d'une surconsommation de médicaments psychotropes au cours de la phase active de traitement par rapport à une population témoin, sous l'hypothèse d'une initiation accrue de ces médicaments pour pallier les complications psychologiques associées à la prise en charge du Lymphome. Par ailleurs, la chronicisation fréquemment observée de ce type de consommation peut conduire à terme à des complications potentiellement évitables. Pour répondre à cet objectif, nous avons réalisé une étude selon une approche " new-user design ", à partir d'une cohorte de patients incidents de lymphome identifiés dans les données du SNIIRAM à l'échelon régional. Nous avons observé un taux d'initiation supérieur au taux observé en population générale ou chez des patients atteints d'autres pathologies mettant en jeu le pronostic vital (infarctus du myocarde). En fonction de la classe thérapeutique étudiée, 20 à plus de 50% des patients restaient exposés de façon inappropriée (au-delà des recommandations) à ces médicaments. Le troisième objectif a donc été d'explorer les déterminants associés à une utilisation prolongée de médicaments psychotropes dans la phase de l'après-cancer à partir des données de l'Echantillon généraliste des bénéficiaires (EGB). [...]

  • Titre traduit

    Drug utilization in lynphoma patients : a pharmacoepidemiological approach in the French health insurance database


  • Résumé

    This thesis presents a pharmacoepidemiology approach to describe drug utilization in lymphomas during their whole care pathway. The use of the French claims database (Système National d'Informations Inter-Régimes de l'Assurance Maladie (SNIIRAM)) allows to exhaustively quantify this drug utilization in real life conditions. This thesis consists of three mains objectives. First, we aimed to develop validated algorithms for the identification of incident cases of lymphoma. For the validation, we used data from a regional Cancer Registry as the gold standard. The purpose of this validation study was to enhance validity of future studies conducted on lymphomas in the SNIIRAM database. The results of this study associated to strengths of this database demonstrate that this approach is of great interest to conduct pharmacoepidemiological or medico-economic studies in lymphomas. Second, we aimed to estimate the incidence of use of psychotropic drugs during the active treatment phase of lymphoma in comparison with control groups. Indeed, the increased probability of developing anxio-depressive disorders after diagnosis could lead to an increased initiation of psychotropic drugs and a potential inappropriate chronic use of these drugs after initiation. Such inappropriate chronic use can unnecessarily expose patients to adverse event. For this aim, we conducted a new-user cohort study using data from the SNIIRAM database. The results of this study revealed that the initiation rate of these drugs is higher than in the general population or for life-threatening diseases such as myocardial infarction. Moreover, we observed an inappropriate prolonged use for a significant fraction of patients (20% to more than 50% according to therapeutic class). On the basis of these findings, the third objective was to identify factors associated with prolonged use of these drugs during survivorship. This study was conducted using data from the General Sample of Beneficiaries (EGB). [...]


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.