Les imaginaires mythiques du métal et leurs survivances : un exemple d'intermatérialité artistique

par Hippolyte Pages

Thèse de doctorat en Arts et sciences de l'art

Sous la direction de Christine Buignet.

Soutenue le 16-11-2018

à Toulouse 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues, Philosophie, Communication (Toulouse) , en partenariat avec Lettres, langages et arts (Toulouse) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean Arnaud.

Le jury était composé de Christine Buignet, Philippe Ortel, Marie-José Fourtanier, Valérie Arrault.

Les rapporteurs étaient Jean Arnaud, Philippe Ortel.


  • Résumé

    Dans un contexte artistique où les formes plastiques se démultiplient, cette thèse propose un retour à uneapproche matérielle et concrète de ces dernières, et plus spécifiquement de la sculpture métallique telle queproposée par les artistes depuis le début du XXe siècle. L’examen de la matière métal qui substantialise cesoeuvres modernes et contemporaines se fera, tout au long de cette recherche, au travers du prisme desimaginaires qui l’habitent et la traversent. Ces imaginaires, pouvant provenir d’horizons aussi variés queles mythologies antiques gréco-romaines et scandinaves, les mythes populaires de l’époque industrielle ouencore la littérature et le cinéma de science-fiction, seront ainsi envisagés comme autant de vecteurspermettant de mettre en exergue les différentes caractéristiques et les multiples usages qui peuvent être faitaujourd’hui des métaux dans le monde de l’art. Le rapport intrinsèque qui lie les attributs physiques dumétal, l’onirisme que cette matière véhicule et la manière dont il ressurgit dans les sculptures sera d’ailleursau coeur de cette étude.L’analyse des imaginaires des matières métalliques et de leurs survivances artistiques est menée au traversd’une recherche scientifique pluridisciplinaire. Elle sera impulsée par une démarche historique surl’apparition et l’évolution de la métallurgie, des mythes que cette pratique a fait naître et des créationssculpturales associées (I). Avec l’arrivée de la révolution industrielle, ces rêveries matérielles évoluent etentrainent une métamorphose profonde de la plasticité et de la sémantique des créations artistiques en métal(II). Enfin, au sortir de l’époque postmoderne, de nombreuses songeries utopiques autant que dystopiquesapparaissent quant au rapport entre l’être humain et les métaux, et c’est sur ces interrogations ultracontemporainesque cette thèse se clôturera (III).Tout au long de la recherche, et dans l’aspiration à mettre en avant le rapport essentiel entre les matières,la question transversale de l’intermatérialité, prenant modèle sur celle de l’intermédialité, seraanalogiquement développée, questionnée et illustrée.

  • Titre traduit

    Metal's mythical fictions and their survival : an exemple of artistic intermateriality


  • Résumé

    In a context of artistic production where the diversity of plastic form is widely increasing, this thesis offersto go back to a material and practical approach of the latter, and more specifically of metal sculpturespresented by artists from the beginning of the 20th century. The analysis of the metallic matter whichcomposes these modern and contemporary works will, throughout this research, be operated through thelens of the different imaginaries animating and pervading it. Those imaginaries, coming from such variedhorizons as Ancient Greek, Roman or Scandinavian mythologies, the popular mythology of the IndustrialRevolution or even literature and Science Fiction cinema, will serve as vectors allowing to bring forwardthe different characteristics and various uses of metals in the contemporary art world. The intrinsic linkbetween the physical attributes of metal, the oneirism it conveys, and the way it re-surfaces in sculptureswill be at the core of the present study.The analysis of metal imaginaries and their artistic legacy calls for a pluri-disciplinary scientific research.It starts with a historical approach of the birth and evolution of metallurgy, the myths and the consequentcreations it has generated (I). With the industrial revolution, these metallic dreams have evolved and causeda deep metamorphosis of plastic and semantic qualities of metallic artworks (II). Finally, in the last days ofpost-modernism, either utopian or dystopian vistas are emerging to question the relations between man andthe metallic matter, and these contemporary enquiries will be this work’s last point of focus (III).Throughout the research, the running question of intermateriality (owing to the pre-existing model ofintermediality) – meant to reveal the essential relationship between matters – will be developed, questionedand illustrated simultaneously.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.