Le tablinum à Pompéi : formes, fonctions, décors

par Alexia Maquinay

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Gilles Sauron.

Le président du jury était Emmanuelle Rosso.

Le jury était composé de Alexandra Dardenay, Vincent Jolivet, Renaud Robert.


  • Résumé

    Le tablinum est une salle que l’on trouve dans presque toutes les demeures du monde romain : il s’agit de la pièce principale de l’atrium, entièrement ouverte sur celui-ci et située au terme de son axe longitudinal, en face de l’entrée. Son étymologie dérive du terme latin tabula, signifiant tablette, registre de comptes. On a donc déduit qu’il s’agissait d’un espace servant à conserver les documents administratifs et juridiques de la famille, inscrits sur ces tablettes et réunis sous forme d’archives. Les sources latines confirment, par ailleurs, cette hypothèse. Le tablinum serait alors un réceptacle de la mémoire officielle de la familia. Il existe toujours, néanmoins, plusieurs interprétations contradictoires sur la nature du tablinum, sa définition, son apparition dans la maison romaine ainsi que sur son évolution architecturale et stylistique. À travers les témoignages du genre les mieux conservés du monde romain : ceux de la cité campanienne de Pompéi, nous tentons dans la présente étude de retracer l’histoire du tablinum romain, son origine étrusque, ses différentes formules et articulations, d’exposer toute la gamme de décors qui ornaient ses murs et de revenir sur les différentes fonctions qu’il put occuper au cours des siècles.

  • Titre traduit

    The tablinum in Pompeii : forms, functions, decorations


  • Résumé

    The tablinum is a room found in almost all homes in the Roman world: it is the main room of the atrium, fully open on it and located at the end of its longitudinal axis, in front of the entrance. Its etymology derives from the Latin word tabula, meaning tablet, account register. It was therefore deduced that this was a space used to store the family’s administrative and legal documents, inscribed on these tablets and collected in the form of archives. Moreover, Latin sources confirm this hypothesis. The tablinum would then be a receptacle of the official memory of the familia. There are still, however, several contradictory interpretations about the nature of the tablinum, its definition, its appearance in Roman houses as well as its architectural and stylistic evolution. In this study, through the best-preserved testimonies of the Roman world – those found in the Campanian city of Pompei –we attempt to retrace the history of the Roman tablinum, its Etruscan origin, its different forms and articulations, to expose all the range of decorations that adorned his walls and to rediscover the different functions that it could occupy over the centuries.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.