La ville de Mila (Algérie), des origines à la fin de la période ottomane. Étude urbaine, archéologique et architecturale

par Amel Mokrani Boukari

Thèse de doctorat en Théorie et pratique de l'archéologie

Sous la direction de Jean-Pierre Van Staëvel.

Le président du jury était Aḥmad al- Saʻdāwī.

Le jury était composé de Agnès Charpentier, Samia Chergui.


  • Résumé

    Mîla, est une ville d’Algérie, située dans le constantinois. Elle est construite sur la ville antique de Milev. Très peu d’études ont été consacrées à son développement urbain et architectural. Une partie de son potentiel a disparu au début de la colonisation française au XIXe siècle et au XXe siècle, suite à l’abandon de la ville par ses habitants. En se basant sur les sources écrites des voyageurs arabes, la documentation d’archives de la période coloniale jamais exploitée, les différents plans et projets réalisés lors de l’occupation de Mîla, les résultats de fouilles archéologiques et sur essentiellement un travail de terrain, cette étude propose une reconstitution urbaine, architecturale et archéologique de la ville durant la période ottomane ainsi qu’un inventaire des édifices religieux, militaires et domestiques. Leurs localisations topographiques, descriptions architecturales et reconstitutions spatiales sont également abordées. Ces données, toutes puisées de la réalité du terrain, sont systématiquement accompagnées d’un relevé architectural. Par ailleurs, en s’appuyant sur le processus de formation de Mîla à travers l’histoire et sur son premier plan cadastral inédit, cette étude propose l’analyse urbaine et morphologique de la ville. Cette analyse a permis la reconstitution de Mîla durant la période ottomane avec ses remparts, ses portes, ses quartiers, ses rues, ses places, ses souks et qaysarīyya, ses hammâms et bien entendu ses établissements religieux. D’autre part, cette étude propose une reconstitution de la Grande mosquée de Mîla « Sidi Ghanem » durant la période ottomane comme un dernier témoin de l’édifice avant ses multiples transformations

  • Titre traduit

    The city of Mîla (Algeria) from its origins to the end of the Ottoman period. Urban, archaeological and architectural study


  • Résumé

    Mîla is a city of Algeria, located in the region of Constantine. It is built on the ancient city of Milev. Very few studies have been devoted to its urban and architectural development. Part of its potential disappeared at the beginning of the French colonization in the nineteenth century and twentieth century, following the abandonment of the city by its inhabitants. Based on the written sources of the Arab travelers, the archive documentation of the colonial period never exploited, the different plans and projects made during the occupation of Mîla, the results of archaeological excavations and essentially on a field work, this study proposes a urban, architectural and archaeological reconstruction of the city during the Ottoman period as well as an inventory of religious, military and domestic buildings. Their topographical locations, architectural descriptions and spatial reconstructions are also dealt with. These data, all drawn from the reality of the field, are systematically accompanied by an architectural survey. Moreover, based on Mîla's process of formation throughout history and on its first unpublished cadastral plan, this study proposes the urban and morphological analysis of the city. This analysis allowed the reconstruction of Mîla during the Ottoman period with its fortifications, its doors, its headquarters, streets, squares, souks and qaysarīyya, its hammams and of course its religious institutions. On the other hand, this study proposes a reconstruction of the Grand Mosque of Mîla “Sidi Ghanem” during the Ottoman period as a last witness of the building before its multiple transformations.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.