Représentation de l’oral dans l’écrit. Le cas de l’interjection dans les bandes dessinées francophones et russophones

par Maria Shakhnova

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jacques Dürrenmatt et de Stéphane Viellard.

Soutenue le 30-11-2018

à Sorbonne université , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Sens, texte, informatique, histoire (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Christine Bracquenier.

Le jury était composé de Françoise Revaz, Isabelle Serça.


  • Résumé

    Qu’on la considère comme faisant partie de la langue ou à la limite de celle-ci, l’interjection a toujours attiré l’attention des chercheurs. Aujourd’hui, l’étude de l’interjection relève d’un champ de disciplines vaste, et son rôle crucial dans la communication n’est plus mis en doute : l’interjection est inscrite dans le discours, et ses fonctions y sont nombreuses. Dans ce travail de thèse, nous étudions l’interjection en tant que marque d’oralité dans un texte écrit, sur l’exemple des bandes dessinées francophones et russophones, le but étant d’appliquer les conclusions traductologiques à la théorie de l’interjection. Cette analyse contrastive permet non seulement de définir les techniques de sa traduction, allant de la traduction littérale à l’adaptation ou la compensation, mais également d’enrichir sa théorie linguistique en confirmant son caractère conventionnel, sa polysémie, sa similitude avec la phrase, et son aspect fonctionnel. En complémentarité avec l’approche linguistique et traductologique, nous nous intéressons à l’étude de la plasticité de l’interjection : la visualité étant un facteur déterminant dans la construction du sens de l’interjection qui introduit les interrogations sur la poétique de l’interjection et l’élaboration du style à travers l’interjection dans la bande dessinée. Enfin, ce travail débouche sur d'intéressantes perspectives sur la comparaison de la traduction de l’interjection dans plusieurs paires de langue : cette étude de l’interjection dans un espace traductologique élargi permettant de contribuer à repenser, dans la continuité de notre travail, la définition linguistique de ce phénomène dans les langues.

  • Titre traduit

    Representation of oral speech in written text : the case of interjection in French and Russian comics


  • Résumé

    Whether it is considered as part of the language or on its borderline, the interjection has always attracted the scientific attention. Today, the study of interjection includes a vast field of disciplines. Its crucial role in communication is no longer in doubt: interjection is indeed inscribed in the discourse, and its functions are diverse. In this thesis work, we study interjection as one of the marks of orality in a written text, on the example of the French and Russian comics, the aim being also to apply the translatological conclusions to the interjection theory. This contrastive analysis allows not only to define various techniques of its translation, ranging from literal translation to adaptation or compensation, but also to enrich the linguistic theory of interjection by confirming its conventional character, on the one hand, its resemblance to the sentence and its functional aspect. In complementarity with the linguistic and translatological approach, we are particularly interested in the study of the plasticity of the interjection: the visuality being a determining factor in the construction of the meaning of the interjection which introduces the interrogations on the poetics of the interjection and the elaboration of the style through the interjection. Finally, this work leads to some interesting perspectives, especially on the comparison of the translation of the interjection in several language pairs: this study of the interjection in a broader traductological space allowing to contribute to reconsider, in the continuity of our work, the linguistic definition of this phenomenon in languages.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.