L'hermès à portrait dans l'Occident romain : fonctions, contextes et significations

par Sarah Andrès

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Gilles Sauron.

Le président du jury était Emmanuelle Rosso.

Le jury était composé de Catherine Baroin, Philippe Jockey, Renaud Robert.


  • Résumé

    Cette thèse a pour vocation de dresser un catalogue exhaustif des hermès à portrait provenant des provinces occidentales de l’empire romain afin d’appréhender toute la richesse sémantique de ce support figuré original. Disposés depuis l’époque archaïque aux carrefours et aux portes des villes grecques, les piliers hermaïques deviennent, sous l’impulsion des Romains, le support de véritables portraits et non plus uniquement celui d’effigies divines. Deux catégories iconographiques émergent, les portraits rétrospectifs restituant les traits de personnages historiques fameux tels Homère ou Ménandre, et ceux de particuliers, parfois dédiés à leur Genius et élevés dans l’atrium de leur demeure. Au-delà de la nécessaire analyse stylistique et iconographique du corpus, cette étude a pour ambition de donner une lecture historico-culturelle du phénomène et de rendre compte de la mise en œuvre concrète de ces hermès, depuis l’atelier jusqu’aux lieux où ils sont exposés. Leur remise en contexte doit permettre de dresser un tableau des acteurs de cette pratique de dédicace, des personnages représentés, des motifs présidant au choix de ces images abrégées et de la place qu’elles occupent dans l’espace privé des villas romaines, dans le cadre du culte domestique comme dans celui de l’otium.

  • Titre traduit

    Portrait Herm in the Roman West : its functions, contexts and meanings


  • Résumé

    This study aspires to acheive a catalog of portrait herms in the Roman West in order to apprehend the semantic meaning of this original figurative support. Erected since achairc times by the crossroads and doors of greek cities, herms become, under roman influence, pedestals for portraits and not only representations of divinity. Those portraits can be divided into two iconographical categories : retrospective ones reproducing features of historical figures such as Homer and Menander, and those of private citizens, sometimes dedicated to their Genius and raised in the atrium of their house. More than a simple stylistical and iconographical analysis of this corpus, this study tries to give an historical and cultural reading of thoses sculptures, from the workshop to their exhibition contexts. This approach must allow the depiction of all the actors involved in thoses dedications, the clarification of thematic choices as of the reasons for choosing these abbreviated images, the definition of their place in the private space of the Roman villas in the context of domestic cults or that of the otium.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.