Stanislas Fumet (1896-1983). Au service d’une génération intellectuelle

par Louis Manaranche

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Jacques-Olivier Boudon.

Soutenue le 26-11-2018

à Sorbonne université , dans le cadre de École doctorale Histoire moderne et contemporaine (Paris) , en partenariat avec Centre d'histoire du XIXe siècle (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Isabelle Saint-Martin.

Le jury était composé de Olivier Dard, Philippe Chenaux, Denis Pelletier.


  • Résumé

    Stanislas Fumet (1896-1983) est un intellectuel catholique dont le rôle, crucial dans des domaines multiples et variés, est méconnu. Éditeur dans la prestigieuse collection du « Roseau d’Or », fondateur de la revue chrétienne Temps Présent, résistant, gaulliste, homme de radio sur France Culture : toutes ces facettes de Fumet ne l’ont pas conduit à être une figure intellectuelle engagée de premier plan. Plus que par une absence de notoriété, cette réalité s’explique largement par la fonction de service, « ancillaire » selon les termes de son filleul Pierre Manent, que Fumet a occupée auprès d’une génération intellectuelle marquée en premier lieu par la figure de Jacques Maritain. Serviteur de celle-ci, Fumet est aussi progressivement devenu au fil des années l’un de ses derniers représentants, assumant un « magistère spirituel dans le temporel » (Jean-Marie Lustiger) durant des années de mutation profonde de celui-ci.

  • Titre traduit

    Stanislas Fumet (1896-1983), at the service of an intellectual generation


  • Résumé

    Stanislas Fumet (1896-1983) was a Catholic intelllectual whose crucial role in many and varied domains is unrecognized. An editor of the prestigious series "Roseau d’Or", founder of the Christian journal Temps Présent, member of the Resistance, Gaullist, broadcaster for the radio station France Culture : none of these facets led to Fumet being in the foregroud of politically committed intellectuals. More than by an absence of fame, this reality can be explained by the supporting (or "ancillary" to use his godson Pierre Manent’s term) role that Fumet played to an intellectual generation marked by Jacques Maritain. Initially this generation’s servant, Fumet gradually became one of its last representatives, taking on a "spiritual magisterium in the temporal" (Jean-Marie Lustiger).


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.