Techniques d'interaction exploitant la mémoire pour faciliter l'activation de commandes

par Bruno Fruchard

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Eric Lecolinet et de Olivier Chapuis.

Soutenue le 11-12-2018

à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences et technologies de l'information et de la communication (Orsay, Essonne) , en partenariat avec Télécom ParisTech (établissement opérateur d'inscription) et de Laboratoire traitement et communication de l'information (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Emmanuel Dubois.

Le jury était composé de Pierre Dragicevic.

Les rapporteurs étaient Laurence Nigay, Géry Casiez.


  • Résumé

    Pour contrôler un système interactif, un utilisateur doit habituellement sélectionner des commandes en parcourant des listes et des menus hiérarchiques. Pour les sélectionner plus rapidement, il peut effectuer des raccourcis gestuels. Cependant, pour être efficace, il doit mémoriser ces raccourcis, une tâche difficile s’il doit activer un grand nombre de commandes. Nous étudions dans une première partie les avantages des gestes positionnels (pointage) et directionnels (Marking menus) pour la mémorisation de commandes, ainsi que l’utilisation du corps de l’utilisateur comme surface d’interaction et l’impact de deux types d’aides sémantiques (histoires, images) sur l’efficacité à mémoriser. Nous montrons que les gestes positionnels permettent d’apprendre plus rapidement et plus facilement, et que suggérer aux utilisateurs de créer des histoires liées aux commandes améliore considérablement leurs taux de rappel. Dans une deuxième partie, nous présentons des gestes bi-positionnels qui permettent l’activation d’un grand nombre de commandes. Nous montrons leur efficacité à l’aide de deux contextes d’interaction : le pavé tactile d’un ordinateur portable (MarkPad) et une montre intelligente (SCM).

  • Titre traduit

    Interaction techniques using memory to facilitate command activation


  • Résumé

    To control an interactive system, users usually have to select commands by browsing lists and hierarchical menus. To go faster, they can perform gestural shortcuts. However, to be effective, they must memorize these shortcuts, which is a difficult task when activating a large number of commands. In a first part, we study the advantages of positional (pointing) and directional (Marking menus) gestures for command memorization, as well as the use of the user's body as an interaction surface and the impact of two types of semantic aids (stories, images) on the effectiveness to memorize. We show that positional gestures make learning faster and easier, and that suggesting to users to create stories related to commands significantly improves their recall rate. In the second part, we present bi-positional gestures that allow the activation of a large number of commands. We demonstrate their effectiveness using two interaction contexts: the touchpad of a laptop (MarkPad) and a smartwatch (SCM).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Télécom ParisTech. Bibliothèque scientifique et technique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.